Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

*** ANNONCE : FIN DU BLOG ***

Publié le 16 Janvier 2017 par lecinephiledusamedi dans Brèves, Cinéma Général

*** ANNONCE : FIN DU BLOG ***

Chers lecteurs,

 

Depuis la création du blog, il faut compter environ 8 400 visiteurs uniques, 17 000 pages vues, pour ses 1 157 articles postés...

Mais voilà...

... ça se sentait depuis quelques temps, avec la diminution du nombre d'articles postés, le manque cruel de temps à y consacrer, la baisse de la motivation, mais aussi le trop faible nombre de lecteurs par rapport au temps investi

Le blog s'arrête, la page se tourne. Il reste en ligne, pour consultation ou commentaires mais ne sera plus mis à jour. A moins que... Plus tard peut-être mais rien n'est décidé.

Un peu plus de 5 ans, voilà ce que Le Cinéphile du Samedi aura tenu, mais pas de sixième bougie au compteur.

Merci.

 

MH

commentaires

Récompenses 2016

Publié le 13 Janvier 2017 par lecinephiledusamedi dans Cinéma Général

Film d'animation : Zootopie

Court-métrage : Piper

Costumes : Le Pont des Espions / The Danish Girl / The Revenant / Alice de l'autre côté du miroir

Montage : Steve Jobs / Deadpool / Batman v Superman : L'Aube de la Justice / The Neon Demon / Doctor Strange

Photographie : Le Livre de la Jungle / Tarzan / The Revenant / Le Pont des Espions / Free State of Jones

Effets visuels : Star Wars : Rogue One / Le Livre de la Jungle / Captain America : Civil War / Warcraft : Le Commencement / Les Animaux Fantastiques

Musique de film : Ennio Morricone (Les Huit Salopards) / Howard Shore (Spotlight) / Ryichi Sakamoto, Alva Noto et Bryce Dessner (The Revenant) / Mark Korven (The Witch) / Cliff Martinez (The Neon Demon)

Décors : Le Pont des Espions / Le Livre de la Jungle / The Neon Demon

Maquillage : The Neon Demon / The Danish Girl

Direction artistique : Le Livre de la Jungle / Alice de l'autre côté du miroir / Warcraft : Le Commencement / Passengers / Star Wars : Rogue One

Réalisateur : Danny Boyle (Steve Jobs) / Alejandro Gonzales Innarity (The Revenant) / Jean-Marc Vallee (Demolition) / Nicolas Winding Refn (The Neon Demon)

Actrice de second rôle : Rachel McAdams (Spotlight) / Kate Winslet (Steve Jobs)

Acteur de second rôle : Mark Rylance (Le Pont des Espions) / Mark Ruffalo (Spotlight) / Tom Hardy (The Revenant) / Jesse Eisenberg (Batman v Superman : L'Aube de la Justice) / Jacob Tremblay (Room)

Scénario adapté : Steve Jobs / Dalton Trumbo / Room / Le Pont des Espions / Sully

Scénario original : Spotlight / Demolition

Actrice : Alicia Vikander (The Danish Girl) / Gloria Swanson (Boulevard du Crépuscule) / Brie Larson (Room)

Acteur : Eddie Redmayne (The Danish Girl) / Michael Fassbender (Steve Jobs) / Leonardo DiCaprio (The Revenant) / Bryan Cranston (Dalton Trumbo) / Matthew McConaughey (Free State of Jones)

Film, 2016 : Room / Demolition / The Neon Demon / Deadpool / The Revenant

commentaires

Brice 3

Publié le 11 Novembre 2016 par lecinephiledusamedi dans Comédie

Le premier était moyen, la suite est carrément bonne à jeter. C'est simple : à peine passé les cinq premières minutes, on en vient déjà à scruter sa montre, tout en espérant que le temps passe vite. Car entre gags lamentablement mauvais, jeu d'acteur risible (il a vraiment eu l'Oscar, lui ?) et scénario digne des plus grands Razzia, Brice 3 est, à n'en pas douter, un véritable navet qui s'assume. Sans démesure puisqu'il s'enfonce dans la médiocrité avec la durée, il conserve la tête hors de l'eau (rarement) lors de références au premier, mal placées. Au vu du résultat final, on reste persuadé qu'on aurait du se "casser" bien avant la fin...

4/20 

commentaires

A Vif !

Publié le 10 Novembre 2016 par lecinephiledusamedi dans Comédie

A Vif ! est de ces films que personne n'attend, qu'on regarde bien aimablement au fond de son lit, qui a plutôt tendance à plaire, dont on garde une bonne image, mais qui sera néanmoins vite oublié. Bonne image pour sa dynamique gastronomique, toujours plaisante au septième art (le dernier en date reste #Chef, avec Jon Favreau), pour son joli casting (Bradley Cooper, Omar Sy émigré aux States depuis Intouchables, Daniel Brühl qui a bien changé depuis Good Bye Lenin !, Sienna Miller), ou pour sa capacité à se sortir de l'ennui en proposant un métrage bon dans l'ensemble. Pas grandiose pour autant, il a le mérite -unique, certes- de nous faire passer un gentil petit moment.

14/20

 

commentaires

Nerve

Publié le 9 Novembre 2016 par lecinephiledusamedi dans Thriller

A force d'avoir une obsession pour les réseaux sociaux et les nouvelles technologies, la société allait bien, ici via l'intermédiaire d'Hollywood, continuer à en bouffer avec une jolie adaptation bien proprette. C'est Nerve, mis en scène par un certain Ariel Schulman (secondé par Henry Joost), qui propulse le sujet sur le devant de la scène avec le plus de réussite, avec une idée originale et relativement bien menée : des adolescents s'inscrivent pour mener des défis rémunérés online, qui vont, bien évidemment, toujours plus loin. Et pour coller avec le sujet, le casting est jeune (Emma Roberts et Dave Franco notamment) tandis que la mise en scène se compose d'artifices tels que messages qui se greffent sur l'écran ou BO à la mode sur les ondes. La fin restera, quoi qu'il en soit, quelque peu prévisible, mais le show est assuré.

15/20

commentaires

Morgane

Publié le 5 Novembre 2016 par lecinephiledusamedi dans Thriller

A bien des égards, et malgré l'insoupçonnable casting qu'il abrite, Morgane est et restera un mauvais film. Ainsi, vulgaire copie d'un Ex_Machina bien plus abouti, tant sur le point scénaristique que philosophique, il ne fera qu'aborder le sujet avec une distance marquée. Les personnages ne sont point développés, Paul Giamatti, excellent, en tête, alors que le cliffhanger final qui s'offre au spectateur victorieux d'avoir tenu jusque là ne se découvre que trop tardivement. Il faut rajouter une certaine prévisibilité éloquente, table rase de clivages importants entre les différents rôles. Le point fort ? Le divertissement prend relativement bien, pas trop long, à peine consommable un dimanche pluvieux.

7/20

commentaires

Bleeder

Publié le 4 Novembre 2016 par lecinephiledusamedi dans Drame

Comme d'autres avant lui, Bleeder témoigne parfaitement d'un paradoxe des plus déconcertants : par l'absence de soutien voire par le manque de budget, le métrage, ici du désormais célèbre Nicolas Winding Refn, auteur de Drive, voit sa sortie internationale retardée de quelques années. En effet, c'est en 1999 qu'il sort en salles obscures danoises, après avoir marqué par son approche relativement symbolique. Avec son casting désormais "endémique", puisque la plupart se retrouvera derrière Pusher, le réalisateur aborde avec tact les notions d'amour et de haine, distinctement matérialisées par une spirale de violence et une ode à la grâce. Casting à l'époque inconnu, mise en scène typique à la photographie froide, la production aux allures de Dogme 95 n'en finit pas d'étonner, en partie pour le talent qui préfigure déjà.

13/20

commentaires

Bridget Jones Baby

Publié le 28 Octobre 2016 par lecinephiledusamedi dans Comédie

Bridget Jones est, comme Wayne's World avant elle, l'égérie de toute une génération de filles et de garçons, d'hommes et de femmes, balayant pour le coup les "méga teufs" pour un art des plus subtils : la séduction. Et, dix ans après, le nouvel opus de Sharon Maguire démontre une fidélité sans nom, témoin d'une franchise qui n'a pas pris une ride - à l'inverse de son actrice fétiche, c'est la vie -... Toujours aussi drôle, aussi fondante, aussi délectable, la comédie très british va de l'avant et place le contexte dans une situation polyamoureuse, pour ne point changer mesdames, en préparation d'un heureux événement (n'en disons pas plus...). Entre un Colin Firth cantonné à ses acquis, celui du gentleman serviable, et un Patrick Dempsey, playboy milliardaire, qui Bridget va-t-elle choisir cette fois (Hugh Grant est gentiment mis de côté, pour mieux revenir) ? La réponse avec un divertissement sympathique.

14/20

commentaires

Suicide Squad

Publié le 23 Septembre 2016 par lecinephiledusamedi dans Action

C’est surtout en voulant concurrencer Marvel et ses Avengers que DC explore les confins de ses bad guy avec Suicide Squad, avant la grosse machine qu’est Justice League (attendu fin 2017). Réunissant pour le coup un casting exceptionnel (Jared Leto, Will Smith, Ben Affleck, Margot Robbie (délicieusement perverse) ou Joel Kinnaman) pour coller à l’image florissante d’un DC en quête de renouveau, le studio met le paquet, à coup de pub marketing et de promesses scénaristiques. Et, bien qu’un peu longuet par moment, il faut avouer que la pilule passe plutôt bien. La présentation des characters est sympa alors que la BO un tant soit peu rock’n’roll rajoute une couche trasho-divertissante à un jeu d’acteur sublimé par le tandem Joker / Harley Quinn. Certes, on pourra critiquer –ouvertement même- le traitement déconcertant qui a été accordé à certains personnages, dont le temps d’affiche frôle le néant. On pourra vomir les effets spéciaux de l’Enchanteresse. On pourra rire de dialogues parfois niais handicapant le reste de l’œuvre. Mais on ne pourra qu’applaudir l’artifice déployé par David Ayer, déjà au top avec Fury.

14/20

commentaires

Free State of Jones

Publié le 22 Septembre 2016 par lecinephiledusamedi dans Biopic

Qu’il s’agisse de la Seconde Guerre Mondiale, de la Guerre de Sécession ou de la vie d’Abraham Lincoln, les Américains restent friands des biopics et autres adaptations patriotes de leur Histoire, c’est un fait. Ainsi, surfant sur le succès de 12 Years a Slave, Oscar du meilleur film l’an dernier, Guy Ross propose d’adapter la vie de Newton Knight, cet homme qui mena une révolte contre les Confédérés dans les années 1860. Et, pour porter un rôle de cette envergure, il s’appuie sur un Matthew McConaughey qui n’a plus rien à prouver. Mais, sous ses airs de film historique, c’est avant tout un drame qui nous est proposé, abordant les difficiles thématiques de l’esclavagisme et de la lutte des classes. A la photographie exemplaire, et prompt à témoigner de la brutalité d’alors, Free State of Jones sort vainqueur d’un conflit qui n’a que trop duré, et permet ainsi un regard différent sur une période noire de l’Amérique.

15/20

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>