Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

How I Met Your Mother 8x01 + Revolution 1x02

Publié le 28 Septembre 2012 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

Dur dur de regarder des films en ce moment, avec toutes ces nouvelles séries qui sortent. Commençons par le pilote de How I Met.

Saison 8, il est temps que les indices sur la fameuse Mother arrivent, et le pilote est là pour ça. En effet, bien que l'épisode soit traditionnel pour un pilote, la scène de fin deviendra emblématique avec le temps. La Mother se rapproche de Ted, Ted se rapproche d'elle, bref tout laisse à penser que cette saison 8 devrait enfin nous donner toutes les réponses que l'on recherche. Espérons juste ne pas nous tromper... Le reste de l'épisode, sinon, est plutôt bon.

Revolution suit la voie inverse. Un peu à la manière de Terra Nova, le mythe se transforme en déchet. Les personnages deviennent clichés et lourds, l'histoire se banalise, le divertissement prime toujours. Elle ne fera pas long feu, c'est certain.

L'épisode 3 de la saison 5 des Sons of Anarchy, lui, continue son excellente route à travers sa spirale infernale. Des bouleversements majeurs arriveront.

commentaires

Disjoncté

Publié le 24 Septembre 2012 par lecinephiledusamedi dans Comédie

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/images/affiches/039108.jpgPetite comédie euphorique qui rassemble tous les comiques du genre (Jim Carrey, Jack Black, Ben Stiller, Owen Wilson, David Cross), Disjoncté peut se résumer en un seul mot, son titre. En effet, complètement barjo, cette comédie tient son seul intérêt dans les comiques de situation et mimiques de Jim Carrey, qui abuse beaucoup mais cause de nombreux rires assurés. En revanche, et c'est là son véritable point faible, Ben Stiller, réalisateur, se contente d'explorer la personnalité de Jim Carrey pour inspirer ce film, et perd de ce fait toute l'importance d'un scénario solide. Ainsi, en dehors des quelques rires déclenchés, le niveau est faible, bien faible...

Verdict : 8/20

commentaires

Des Hommes sans Loi

Publié le 23 Septembre 2012 par lecinephiledusamedi dans Drame

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/46/07/20182376.jpgDes Hommes sans Loi

De John Hillcoat

Avec Tom Hardy, Shia LaBeouf, Jessica Chastain, Guy Pearce, Gary Oldman

2012, 1h55, -12 ans

 

                Déjà réalisateur de La Route il y a quelques années, John Hillcoat fait parti de ces réalisateurs pro-indépendants, créateurs de films sensibles, recherchés, intelligents. Se distinguant des films classiques, par l’utilisation quelque peu massive de plans chocs, d’une morale autrement différente qui prône la victoire des riches, de dialogues davantage basés sur la personnalité humaine que la situation de crise, Des Hommes sans Loi est l’archétype parfait de ce genre de production. L’histoire, simple de premier abord, est traitée très intelligemment par Hillcoat, qui use d’images parfois très crues et d’un questionnement psychologique sur les pensées de ses personnages. Ainsi, plongé dans un contexte de Prohibition dans l’Amérique des années 20, un peu comme le présente Boardwalk Empire, le réalisateur se sert de ce contexte pour conter l’histoire de trois frères, interprétés par Shia LaBeouf, Jason Clarke et Tom Hardy. Ayant chacun ses forces et ses faiblesses, c’est cette fraternité qui représente le cœur de l’histoire, c’est elle qui va déterminer de l’ambiance générale du métrage et alors retracer historiquement l’affaire Bondurant. Sans s’attarder sur les rôles de Guy Pearce, caricaturant l’Etat davantage préoccupé par l’arrestation des malfaiteurs que de l’éthique qui le régit, ou de Gary Oldman, dans un rôle de gangster qu’il assume pleinement, sans démesure, le scénario s’avise à disséquer au mieux les relations fraternelles. Shia LaBeouf, dans le rôle du benjamin de la famille, est sans cesse confronté aux moqueries de ses frères, plus matures et plus responsables. En revanche, Tom Hardy, l’aîné de la fratrie désigné comme père de famille, est protecteur, calme mais pourtant prêt à tout. Le film s’axe d’ailleurs dans une dynamique de responsabilisation : LaBeouf, en jouant de ses relations et de persévérance, gagne en profondeur, trouve l’amour et essaye tant bien que mal de prendre la place de son frère. Des relations et un commerce d’alcool qui ne sera pas sans altercations, fréquemment baigné dans le sang et le crime. La belle photographie du film et la douceur de sa bande-son viennent relativiser le chaos auquel l’on prend part, et Jessica Chastain, belle comme un cœur, fait la part belle à l’instabilité qu’elle déclenche. En dépit d’une fin trop facile mais révélatrice de l’indestructibilité des trois frères, Des Hommes sans Loi s’avère être, à juste titre, une bouffée d’oxygène dans un contexte en perte d’originalité, un pavé dans la mare destiné à ces scénaristes qui fonctionnent à vitesse réduite. Le film, lui, respecte les valeurs qu’il inculque, il brise les règles.

 

15/20

 

http://www.onrembobine.fr/wp-content/uploads/2012/09/Des-hommes-sans-loi-Hardy-Chastain.jpg

commentaires

Sherlock Holmes 2 : Jeu d'Ombre

Publié le 23 Septembre 2012 par lecinephiledusamedi dans Action

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/23/92/19849297.jpgAprès un premier épisode assez moyen, Guy Ritchie réitère sa passion pour les énigmes à travers Sherlock Holmes 2 : Jeu d'Ombre, dans lequel le célèbre détective et son fidèle compagnon John Watson auront fort à faire puisqu'ils devront déjouer un complot gouvernemental qui vise à faire de l'Europe la responsable d'une guerre mondiale. Interprété par Jared Harris, le redoutable Jack Moriarty représente alors enfin un adversaire de taille pour Sherlock Holmes, et leur affrontement n'en sera que meilleur. Toujours dans la veine du premier, en enlevent tous ses petits défauts, ce deuxième épisode offre de belles scènes de combat, ce qui est, osons le dire, relativement rare.

Verdict : 13/20

commentaires

Moonrise Kingdom

Publié le 23 Septembre 2012 par lecinephiledusamedi dans Drame

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/88/64/21/20079610.jpgRéalisé par Wes Anderson, un cinéaste qui ne fait pas dans la démesure et s'applique dans ses productions, Moonrise Kingdom fait parti de ces films intelligents et uniques auxquels l'on prend tant de plaisir à les visualiser. A travers un très gros casting (Bruce Willis, Edward Norton, Bill Murray, Harvey Keitel, Frances McDormand ou Tilda Swinton), ce film qui passa entre les mailles du filet lors de sa sortie s'intéresse plutôt à la personnalité des deux enfants, qui organisent un long road movie, un peu à la manière de Stand By Me, pour se découvrir mutuellement et partager leur amour. Sous son montage impeccable et sa manière de filmer qui devrait en inspirer plus d'un, Moonrise Kingdom prouve que de nos jours, les bons films existent encore.

Verdict : 16/20

commentaires

Sans Issue

Publié le 23 Septembre 2012 par lecinephiledusamedi dans Action

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/88/96/93/20059966.jpgSans Issue, avec Henry Cavill, Bruce Willis, Sigourney Weaver et Roschdy Zem, est un mauvais film d'action sorti sur les écrans en 2012. Pourquoi mauvais ? Les réponses sont multiples. Pour son scénario sans queue ni tête, à mourir d'ennui, pour ses characters, exaspérants du début à la fin, pour l'ennui immodéré qu'il procure et pour l'utilisation trop massive d'action au détriment de dialogues inintéressants. Je crois, comme le disait un collègue, que les films d'action actuels ne valent plus rien.

Veridict : 5/20

commentaires

Bad Taste

Publié le 22 Septembre 2012 par lecinephiledusamedi dans Horreur

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/36/12/98/20345337.jpgPremier long métrage signé Peter Jackson, un peu dans la veine de son successeur Braindead, Bad Taste apparaît rapidement comme un navet total, présentant des scènes plus ridicules les unes que les autres, des aliens vraiment mal faits et un scénario catastrophique (normal, il n'y en avait pas, Jackson filmant les scènes au jour le jour). Autres points négatifs : l'invincibilité des mercenaires, qui en agacera plus d'un. Malgré ses effets sanguinaires assez plaisants, et son humour relativement correct, ce film se classera malgré lui dans la catégorie des navets à éviter.

Verdict : 3/20

commentaires

La Nuit des Morts-Vivants

Publié le 21 Septembre 2012 par lecinephiledusamedi dans Horreur

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/60/07/04/18655295.jpgVéritable premier film qui traite du sujet des zombies et qui lança le mythe qui en a inspiré plus d'un, La Nuit des Morts-Vivants est, pour ainsi dire, ridicule. Qu'il s'agisse des protagonistes du film, encore plus bêtes que les zombies eux-mêmes, déjà pas très futés, de l'aspect que Romero a donné à ses créatures, de véritables clowns par rapports aux zombies actuels ou au scénario, à mourir d'ennui, ce métrage frise le moisi total. Sans mentionner un des personnages qui est absolument inutile, le remake qui portera le même nom et qui sortira 20 ans plus tard, c'est à dire en 1990, saura nous proposer quelque chose de bien meilleur, qui nous fera oublier ce véritable navet sur pattes.

Verdict : 4/20

commentaires

Revolution + Boardwalk Empire Pilotes

Publié le 19 Septembre 2012 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

Ces derniers temps, pas de film, mais le retour aux séries ! Ainsi, j'ai pu commencer Revolution, la série qui fait monter le buzz, disponible sur le Net depuis des semaines et dont tout le monde parle, ainsi que la saison 3 de Boardwalk Empire, après une saison 2 fort mouvementée. Mais que valent vraiment ces pilotes ?

 

Revolution, pour commencer, démarre sur les chapeaux de roues, mais vraiment. Ses premières images sont d'une intensité énorme, un début de série exceptionel pour un épisode qui annonce vite la couleur. Ainsi, après une introduction du tonnerre, nous voilà projeté 15 ans plus tard, où l'électricité a disparu de notre monde. La milice a remplacé le gouvernement, et les Hommes se sont regroupés en petites colonies pour tenter de survivre. Premier point fort : son casting, puisque Elizabeth Mitchell (Lost) et Giancarlo Esposito (Breaking Bad) sont de la partie. Un casting qui se cache toutefois derrière ses paysages et son scénario intriguant et innovant. Mais le doute prend vite toute son importance : la série, bien que pas mal, peut-elle continuer sur le long terme ? On se souvient de Terra Nova qui avait su proposer un beau pilote mais qui avait finalement déçu tout le monde. Car il y a de nombreuses similitudes : environnement de vie, ambiance violente transformée en divertissement, énigme qui plane. Le second épisode sera-t-il du même niveau ? Réponse la semaine prochaine.

 

Boardwalk Empire, elle, est largement exempte de doute. De par la qualité de ses dialogues, le jeu d'acteur qui n'a pas à rougir, la violence qui règne en maître à l'époque (4 ou 5 meurtres dans ce pilote), on atteint un très haut niveau. Sans savoir pourquoi, la totalité de ses scènes sont extrêmement intéressantes, qu'il s'agisse des préparatifs d'une fête, d'un ami qui s'entretient avec un enfant ou des négociations politiques du héros. Ainsi, à travers ce premier épisode superbe, on sent vite que cette troisième saison va nous faire revivre à nouveau d'intenses sensations.

commentaires

Braquage à l'anglaise

Publié le 16 Septembre 2012 par lecinephiledusamedi dans Action

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/65/14/28/18960015.jpgPrenez un mélange entre The Town et Inside Man, ajoutez-y un peu de La Taupe et vous obtiendrez Braquage à l'Anglaise. Plus sérieux que son homologue Braquage à l'Italienne, qui ne recherchait que le côté spectaculaire de la chose, celui-ci a la volonté de divulguer et de traiter un sujet véridique : l'affaire de Baker Street en 1971. Ainsi, un braquage de banque a permis de mettre à jour les affaires de corruption policière qui sévissaient dans le Londres de l'époque et la presque publication de photos très comprometantes de la famille royale. Le film, relativement correct, s'avère très intéressant vers la fin, notamment pour son twist final, explosif.

Verdict : 13/20

commentaires
1 2 3 4 > >>