Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Astérix et Obélix : au Service de sa Majesté

Publié le 28 Février 2013 par lecinephiledusamedi dans Comédie

http://fr.web.img2.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/32/13/20231929.jpgAprès un épisode catastrophique, Astérix et Obélix reviennent en force pour aider les Bretons, accompagnés cette fois de Valérie Lemercier et de Vincent Lacoste. Entre une excellente bande-son, des effets spéciaux dignes de ce nom, son jeu d'acteur stupéfiant et son scénario en or, cet Astérix est le meilleur après Mission Cléopâtre. Vous l'aurez deviné, l'affirmation précédente s'avère fort ironique. C'est la manière la plus courte pour exprimer tout mon regret devant une oeuvre aussi ringarde.

Verdict : 7/20

commentaires

SKYFALL

Publié le 27 Février 2013 par lecinephiledusamedi dans Espionnage

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/88/95/51/20264212.jpgAgent 007, Mission 23. Après une course-poursuite des plus entraînantes et un générique de toute beauté sous la très belle musique d'Adele, commence Skyfall, l'un des James Bond les plus atypiques, avec Permis de Tuer. Davantage centré sur les personnages de James Bond et de M que sur la mission en particulier, cette nouvelle aventure aurait pu porter la première place sur le podium des métrages bondiens mais dois s'incliner, en particulier pour sa fin au château Skyfall, décevante en de nombreux points et totalement perdue dans ce métrage qui requiert un tout autre genre de rebondissements. En effet, plus proche de Jason Bourne que de James Bond, les dernières minutes font grosse tâche et faiblissent un scénario jusque là sans faille. Les retrouvailles avec Q et Moneypenny (dernières minutes excellentes soit dit en passant, et prenant des allures de Bond sous l'ère Sean Connery), et les nombreux clins d'oeil au character (le vodka martini au shaker, l'Aston Martin, le Walter PPK, le retour des pinups dans le générique) raviront les amateurs du genre. Quoi qu'il en soit, même si Skyfall est bien plus décevant, au vu de son potentiel, il reste bien supérieur aux autres Daniel Craig. Les Timothy Dalton sont néanmoins meilleurs.

Verdict : 13/20

commentaires

Planète Rouge

Publié le 26 Février 2013 par lecinephiledusamedi dans Science-Fiction

http://fr.web.img2.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/85/98/05/19816231.jpgS'il existait la Palme de la plus grosse déception, Planète Rouge la remporterait haut les mains. En effet, passés 30 premières minutes très intenses, fort intéressantes et amenant admirablement bien son sujet, les bêtises s'enchaînent les unes après les autres, gaffes sur gaffes, entre faits techniquement et scientifiquement impossibles, retournements de situations grotesques et héroisme/coup de bol monstres. Derrière une production aussi sûre d'elle et militant pour des sentiments aussi braves que la sauvegarde de l'Humanité, il ne peut y avoir que les Américains. Un gros potentiel qui se transforme en vilaine blague.

Verdict : 7/20

commentaires

Le Monde De Charlie

Publié le 25 Février 2013 par lecinephiledusamedi dans Comédie Dramatique

http://fr.web.img3.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/93/52/64/20261429.jpgDifficile de résumer Le Monde De Charlie en quelques lignes, tant le film est complet et abouti sous toutes ses mesures. Entre un scénario simpliste mais tellement absorbant, une incroyable force rédactionnelle, une manière de traiter les rapports amicaux proche de la magie, respectable, claire et sans défaut, on ne peut qu'applaudir devant la réussite incontestable de cette comédie dramatique. Une ode oscillant entre amour et amitié, détentrice d'un secret cinématographique bien gardé, où chaque pièce du puzzle constitue une part de ce dessin extraordinaire.

Verdict : 17/20

commentaires

Blow Out

Publié le 24 Février 2013 par lecinephiledusamedi dans Thriller

http://fr.web.img2.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/66/03/68/20187038.jpgRéalisé par Brian De Palma juste avant de faire son Scarface, Blow Out est un thriller avec John Travolta et Nancy Allen, fort efficace et qui ne manque pas une occasion d'établir une relation de confiance avec ses spectateurs. En effet, dès les premières minutes, le réalisateur de Carrie au bal du Diable montre tout son talent et livre finalement un film qui remplit ses promesses. Haletant, immersif et passionnant sont les maîtres-mots de Blow Out, en compagnie d'acteur inspirés et d'une ambiance sérieuse. Le genre de film qu'on aimerait voir plus souvent.

Verdict : 15/20

commentaires

Amour

Publié le 24 Février 2013 par lecinephiledusamedi dans Drame

http://fr.web.img2.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/20/58/20121556.jpgMeilleur film, meilleure actrice, meilleur acteur, meilleur réalisateur, meilleur scénario original, telles sont les récompenses qu'Amour a obtenu aux Césars. A croire que le jury avait la tête ailleurs. Nous sommes bien là face à une surestimation immense d'un long-métrage. En effet, Amour se révèle froid, long, lent et dénué d'intérêt. Bien qu'il ne faille pas nier la performance incroyable de Jean-Louis Trintignant, le reste relève davantage de l'inexplicable. Certes, le film est humainement beau, il partage des sentiments nobles mais ne mérite en aucune façon toute la gloire qu'on lui attribue. Au contraire, la lassitude est de mise.

Verdict : 6/20

commentaires

Freddy - Les Griffes de la Nuit

Publié le 23 Février 2013 par lecinephiledusamedi dans Horreur

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/77/63/81/19416681.jpgRemake du célèbre film d'horreur de Wes Craven, Freddy - Les Griffes de la Nuit s'avère décevant en bien des points. Jackie Earle Haley, pour commencer, livre une composition minable, à des années-lumières d'un Robert Englund taillé pour le rôle de Freddy Kruegger. Rajoutons-y un scénario trop peu innovant et une réalisation qui vous fait somnoler, et vous obtenez un remake qui comme toujours s'enfonce et se prosterne devant  son prédécesseur. Les présences de Thomas Dekker (Terminator, la série), de Connie Britton (American Horror Story) et de Roonet Mara (Millenium) ne sauvera en rien le métrage de l'ennui le plus total.

Verdict : 7/20

commentaires

Quantum Of Solace

Publié le 21 Février 2013 par lecinephiledusamedi dans Espionnage

http://fr.web.img1.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/65/88/24/18996229.jpgAprès un Casino Royale fort efficace, Quantum Of Solace, sa suite directe, est du même niveau. Même si l'histoire est à nouveau un peu plus conventionnelle, et que Mathieu Amalric ne vaut pas Mads Mikkelsen, cette aventure de 007 ne faiblit pas et garde le cap. Accueillant Olga Kurylenko et Gemma Arterton, James Bond enquête sur la trahison de Vesper, de Port-au-Prince à Sienne, en passant par la Russie. Un méchant peu charismatique et une Judi Dench toujours aussi agaçante complètent le récit, qui reste néanmoins supérieur aux tous premiers.

Verdict : 13/20

commentaires

Shark 3D

Publié le 20 Février 2013 par lecinephiledusamedi dans Horreur

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/85/30/82/19782727.jpgPar où commencer ? Scénario risible, jeu d'acteur monumentalement bas, effets spéciaux catastrophiques, véritables clichés ambulants, rien n'est épargné, rien. Dirigé par une équipe de jeunes enfants, ce navet indescriptible raconte comment une bande de copains doit survivre à une attaque de plusieurs requins durant leur weekend au lac (?!!), pour faire dans l'originalité. Entre la bassesse du script et le bide d'or engendré, Shark 3D saura faire parler de lui. Probablement pas comme il le voulait.

Verdict : 2/20

commentaires

Spring Breakers

Publié le 20 Février 2013 par lecinephiledusamedi dans Drame

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/56/90/20462006.jpgSpring Breakers (2D VO AVANT PREMIERE AVEC EQUIPE DU FILM)

De Harmony Korine

Avec James Franco, Vanessa Hudgens, Ashley Benson, Selena Gomez, Rachel Korine

2013, 1h32, Interdit aux moins de 12 ans avec Avertissement

 

                L’idée de voir quatre très jolies minettes en bikini devenir incontrôlables et tirer sur tout ce qui bouge vous attire ? Dans ce cas, Spring Breakers représente la bombe du moment. Ainsi, partant d’une idée novatrice et instaurant un climat de changement dans un Hollywood en perte d’identité, le film de Harmony Korine propose un spectacle tantôt divertissant, tantôt sérieux, et s’auto-exclue des films du genre en usant d’une réalisation moins stéréotypée et davantage axée sur le traitement de ses personnages. Pour l’heure, la première partie n’est pas exempte de défaut, puisqu’elle lance l’histoire très timidement, part d’une conjoncture des plus banales (quatre filles mal dans leur peau veulent s’éclater et changer de vie) et laisse déjà apparaître un air de déception. Un air qui changera fort heureusement avec la seconde partie, plus courageuse et haute en rebondissement. En effet, passé les politesses introductives et son étude comportementale, c’est le personnage de James Franco, se voyant pour l’occasion confier un très beau rôle, qui amène le changement, synonyme de violence, de crudité et d’exagération. Des thèmes forts diamétralement opposés aux précédents. Rythmé par une bande-son très efficace, le métrage sombre dans le drame non conventionnel, où les règles établies sont brisées et où les jeunes princesses se métamorphosent en diablesses survoltées. Bien que peu expérimentée, Rachel Korine n’en est pas moins bonne que ses complices, jouées par les sulfureuses Vanessa Hudgens, Selena Gomez et Ashley Benson. Des actrices réputées pour leur beauté qui cassent leur image, s’affichent près d’une heure trente uniquement vêtues d’un maillot deux pièces et jouant avec armes automatiques et autres lames. Véritable point fort du film, leur personnalité navigue de la perversion à la vengeance, explorant les bas-fonds de l’âme humaine. Toutefois, trop naïves dans leur état d’esprit, embrigadées dans un cercle vicieux et infernal, cela manque un peu de réalisme. La redondance des plans, révélant alors un montage qui tire trop sur ses ficelles, ainsi qu’une fin dont l’héroïsme est emprunté à James Bond, font un peu tâche et tirent le récit vers le bas. Mais c’est grâce à ses bonnes idées que le film parvient à garder la tête hors de l’eau. La présentation du braquage s’avère très intéressante et la prestation de James Franco, pas facile pour le coup, est louable. Ainsi, tout comme Drive l’avait fait il y a deux ans, Spring Breakers surprend par son côté sombre, inattendu et sérieux. L’une des scènes du film, d’ailleurs, gagne sa place parmi les meilleures. Quoi qu’il en soit, après nous avoir malmenés mentalement, jeunes demoiselles, faites-le physiquement…

 

13/20

 

http://www.liveforfilms.com/wp-content/uploads/2012/09/spring-breakers-1.jpg

http://www.film.com/wp-content/uploads/2012/09/spring-breakers-615-1347078550.jpg

commentaires
1 2 3 > >>