Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Films Vus au 30/03

Publié le 30 Mars 2013 par lecinephiledusamedi dans Cinéma Général

C'est l'heure du bilan !

Le blog vous permet quotidiennement de voir les notes que je mets, et de suivre mes statistiques, mais pas d'avoir une vue générale sur tous les films vus et leur notes.

Je vous donne maintenant la possibilité de pouvoir le savoir : Lien du fichier

Attention, ceci est une notation personnelle reflétant mes goûts et n'étant bien entendu par généralisable à l'ensemble des spectateurs.

LeCinephileDuSamedi

commentaires

Cogan : Killing Them Softly

Publié le 30 Mars 2013 par lecinephiledusamedi dans Thriller

http://fr.web.img6.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/93/25/14/20319420.jpgCogan : Killing Them Softly part d'un scénario vu des milliers de fois -un tueur à gages est embauché pour retrouver des braqueurs et les liquider-, et se permet d'y ajouter une couche politique totalement inutile. La mise en scène est simple et essaye de se faire passer pour un film indépendant, mais n'y parvient guère. Certains plans sont interminables, à la manière de Inglourious Basterds, Brad Pitt n'a aucun charisme et l'histoire n'a ni queue ni tête. Une fois les plans de caméra originaux retirés, il ne reste rien de ce film sitôt vu sitôt oublié.

Verdict : 6/20

commentaires

N'Oublie Jamais

Publié le 30 Mars 2013 par lecinephiledusamedi dans Drame

http://fr.web.img1.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/35/32/48/18384546.jpgN'Oublie Jamais, de Nick Cassavetes, raconte l'idylle amoureuse de Noah Calhoun (Ryan Gosling) et d'Allie Hamilton (Rachel McAdams), s'étendant sur différentes périodes de leurs vies. Allie, atteinte de la maladie d'Alzheimer, ne reconnaît plus Noah une fois âgée, ce qui force son époux à lui faire la lecture de son journal intime pour lui redonner la mémoire et tenter de la retrouver pour un moment. L'histoire d'amour est belle, les moments que partagent ce couple donnent naissance à de belles scènes, entre la sieste sur la route et la virée en barque au milieu des canards. Fort heureusement, le film ne tombe jamais dans le niais et termine même sur une scène de fin bouleversante, démontrant toute l'atrocité de cette maladie. Le film est bon mais ne mérite tout de même pas tant d'éloges.

Verdict : 13/20

commentaires

Last Man Standing 2x18 Final

Publié le 29 Mars 2013 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

Last Man Standing est une sitcom d'ABC méconnue, mais qui gagnerait pourtant fort à y gagner. Tim Allen dans le rôle titre, tous les sujets d'actualité sont traités, en passant par la guerre, les élections présidentielles et le travail des femmes. Certes, ça reste largement moins drôle que The Big Bang Theory mais présente toutefois des gags bien plus efficaces que How I Met Your Mother, avec moins de moyens financiers. Il n'y a pas un épisode qui ne déclenche pas une crise de fou rire, tant l'humour est bon et les scripts travaillés. Pour tenter de vous convaincre, voici les deux clips réalisés pour l'occasion, qu'on retrouve dans 2 épisodes et qui ont servi de promotion pour la Saint Valentin.

Clip de Saison 1 :

Clip de Saison 2 :

 

commentaires

The Boy in Blue

Publié le 27 Mars 2013 par lecinephiledusamedi dans Biopic

http://www.avcesar.com/source/software/tmdb/11448/couv_the-boy-in-blue.jpgFilm biographique sur la personne de Ned Hanlan, champion du monde d'aviron, The Boy in Blue est ce qu'on appelle généralement un mauvais film, mais qu'il faut néanmoins saluer pour la belle prestation d'un Nicolas Cage encore jeune et en plein devenir. Le métrage reste en effet beaucoup trop simpliste et pas assez élaboré pour être pleinement apprécié, donnant davantage des allures de téléfilm à sa photographie et à ses dialogues. Le final, trop prévisible, est accentué au ridicule et donne l'impression d'un travail inabouti de la part des scénaristes, tant on trouve ça bâclé. Dommage.

Verdict : 8/20

commentaires

Les Diaboliques

Publié le 25 Mars 2013 par lecinephiledusamedi dans Drame

http://fr.web.img6.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/00/02/55/88/affiche.jpgLes Diaboliques. Comme son nom l'indique, le film est à la hauteur de ses espérances : il est implacable, froid, réellement puissant et tire sa révérence sur une fin des plus angoissantes. C'est un thriller passionnant qui nous est proposé, au cours duquel les faits s'assemblent petit à petit, mais dont il est néanmoins impossible de prévoir la finalité. Mais c'est à travers son cliffhanger de toute puissance et une montée d'adrénaline apparemment sans fin, que Clouzot pond un véritable chef d'oeuvre, rendu possible par les prestations de Simone Signoret et de Vera Clouzot. Une leçon de cinéma.

Verdict : 17/20

commentaires

Bonnie And Clyde

Publié le 24 Mars 2013 par lecinephiledusamedi dans Policier

http://fr.web.img6.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/35/49/55/18921700.jpgQui n'a jamais entendu parler de Bonnie and Clyde, ces deux criminels américains spécialisés dans les braquages de banque et vols à main armés ? Pour porter à l'écran leurs aventures, Warren Beatty et Faye Dunaway réalisent un travail admirable, rendant justice à ce couple légendaire. Un road movie de grande qualité que seule une Estelle Parsons détestable à souhait viendra gâcher. A noter la présence de Gene Hackman qui met toute son énergie à la crédibilité de son personnage, pour finalement obtenir une belle bande de lurons que l'on suivrait corps et âme. Une oeuvre majeur dans le cinéma des années 60.

Verdict : 15/20

commentaires

Cloud Atlas

Publié le 24 Mars 2013 par lecinephiledusamedi dans Drame

http://fr.web.img5.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/92/29/61/20471737.jpgQuelle tâche complexe que de critiquer Cloud Atlas ! Dernier film des Wachowski, eux qui avaient déjà créée un mythe avec la trilogie Matrix, Cloud Atlas est un quelque sorte le 21 Grammes puissance 10. De nombreux personnages se croisent et se recroisent, en inter-changeant les époques et les lieux, tout en jouant d'autres rôles. Portant un regard sur des sujets tels que la vie et la mort, l'égalité des races et des classes, la musique et la littérature, le métrage n'est définitivement pas destiné à tout spectateur. D'une durée de 2h45, c'est un labyrinthe scénaristique qui nous est proposé, où tout prête à apporter son détail, pour que finalement toutes les pièces s'assemblent et forment un puzzle complexe et édifiant de l'Homme. Le film s'approche de la perfection et l'effleure mais quelques détails vers la fin viennent l'empêcher d'accéder à ce Graal, et le font chuter au simple statut d'excellent film.

Verdict : 17/20

commentaires

The Place Beyond The Pines

Publié le 24 Mars 2013 par lecinephiledusamedi dans Thriller

http://fr.web.img2.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/95/48/86/20503476.jpgThe Place Beyond The Pines (2D VF)

De Derek Cianfrance

Avec Ryan Gosling, Bradley Cooper, Eva Mendes, Dane DeHaan

2013, 2h20, Tous Publics

C’est au monstre cinématographique Drive, de Nicolas Winding Refn, que l’on est tenté d’assimiler The Place Beyond The Pines, dernière production du réalisateur de Blue Valentine. L’acteur troque sa voiture pour une moto, se teint les cheveux et se couvre de tatouages, mais reste le même intérieurement, calme, posé, mais capable du pire. Un joli tableau référence qui trahira sa face recto l’heure passée, les codes établis jusque-là disparaissant et laissant place à un tout autre registre. La comparaison d’avec Drive s’estompe alors, ce qui marque réellement le tournant entrepris par Cianfrance.

Clairement découpé en trois parties, c’est à la première que l’on s’identifie le mieux. En effet, elle se montre plus aboutie, plus intéressante, en partie pour son analyse de Luke Glanton, le personnage de Ryan Gosling. Remarquablement interprété, cet homme qui ère sans but dans la vie va basculer dans l’illégalité pour subvenir aux besoins de sa famille. Une rupture nette, qui rime avec émotion, marque le pas, lorsque le père rencontre le fils, le porte, et réalise qu’il a beaucoup à rattraper. Une émotion d’autant plus efficace qu’elle parvient à insuffler le même état d’esprit chez son spectateur. En outre, c’est avant tout la combinaison entre sa mise en scène simpliste mais révélatrice d’un grand talent et le jeu d’acteur d’un Gosling survolté qui constitue une accroche sérieuse au métrage, sans pour autant basculer dans la facilité.

La seconde partie, elle, arrive très brusquement, sans prévenir, et tire sa force de sa capacité à surprendre. Non seulement, elle coupe court avec les images précédentes, mais bascule dans un récit moins intéressant où Bradley Cooper essaye de faire dans la mélancolie. Un acte point faible qui retranscrit des valeurs déjà évoquées dans de nombreux autres films. Certes, le lien qui la raccroche à la précédente n’est pas vide de sens, il s’agit uniquement d’une continuité scénaristique, où l’on s’approche davantage d’un film traditionnel qu’événementiel. Une partie également trop longue qui fait remarquer l’absence d’une bande-son à la hauteur des images diffusées.

La dernière partie fait office de pont entre les deux premières, elle unifie les personnages et donne tout son sens à la réalisation de Derek Cianfrance. Dane DeHaan, qui commence à se faire un nom après Chronicle, a la lourde tâche de faire aussi bien que Gosling. Le résultat n’est d’ailleurs pas malheureux ; il s’en sort très bien. Cet acte final, l’épilogue comme l’appellent certains, est un hommage aux rapports père / fils, une volonté de réunir le passé et l’avenir et d’en faire un mix où chacun regagne sa place, apprend de lui-même et s’autorise un nouveau départ.

Pour résumer, The Place Beyond The Pines n’est donc nullement une copie de Drive, mais avant tout le récit de deux générations que tout oppose mais que tout réunira. A travers une introspection des plus réussies, en partie pour son univers riche de sens, ses beaux costumes et ses valeurs manichéennes, il aura suffi de deux heures vingt pour (presque) retrouver le plaisir que l’on avait connu devant Drive.

 

16/20

 

http://images.starpulse.com/pictures/2013/03/11/previews/Place%20Beyond%20The%20Pines-0008-20130311-79.jpg

http://www.lesinrocks.com/wp-content/thumbnails/uploads/2013/03/theplacebeyondthepines604-tt-width-604-height-400-attachment_id-374559.jpg

commentaires

L'Ombre Du Mal

Publié le 23 Mars 2013 par lecinephiledusamedi dans Thriller

http://fr.web.img5.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/88/99/74/20118104.jpgType de thriller que l'on a déjà pu voir des centaines de fois, L'Ombre du Mal se permet en plus de modifier le cours de l'histoire en plaçant son héros, Edgar Allan Poe, dans le rôle d'un enquêteur, qui aide la police à débusquer un serial killer. John Cusack dans le rôle phare, c'est un thriller des plus banals qui se met en place, jonglant entre meurtres barbares et prise en charge par les autorités. Un film long sans grand intérêt qui, s'il n'excelle pas dans son genre, offre quelques bonnes scènes. C'est tout, et ça s'oublie vite.

Verdict : 8/20

commentaires
1 2 3 4 > >>