Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Le Bûcher Des Vanités

Publié le 27 Février 2014 par lecinephiledusamedi dans Drame

http://fr.web.img2.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/65/10/17/18867957.jpgDirigé par Brian De Palma, Le bûcher des vanités est une satire caricaturale de la société contemporaine, qu'elle vise d'une balle de plomb en exposant tous ses maux (corruption, mensonge, adultère, violence, profit, racisme) à travers un banal fait divers. En guise de conclusion, le plaidoyer de Morgan Freeman jeté en plein visage des protagonistes non respectueux de la loi contribuera à exposer les problèmes actuels. Dans le fond, l'idée est louable, mais dans la forme, les choses ne sont pas limpides. En effet, la mise en scène trop simplistes et l'approche basique manquent de travail, tandis que le comportement cliché voire racoleur de certains personnages a de quoi agacer. A noter la présence d'un très joli casting (Tom Hanks, Bruce Willis, Morgan Freeman, Melanie Griffith, Kim Cattrall, Kevin Dunn, Kirsten Dunst).

12/20

commentaires

Un retour (The Walking Dead) et Un au revoir (Sleepy Hollow) : Little Spoil

Publié le 26 Février 2014 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

Après de longs mois d'absence, The Walking Dead revient à l'antenne avec de nouveaux épisodes, de nouveaux personnages, et de nouveaux décors. La prison détruite, le groupe fuit vers d'autres horizons, chacun éparpillés et tentant malgré eux de survivre dans cette jungle infestée de rodeurs. Le danger n'est jamais loin, et ne vient pas uniquement des zombies. Ces derniers, justement, continuent d'être explosés à coups de marteau, pied de biche ou de flèche, pour notre plus grand plaisir. Mais l'action reste au second plan de ce retour, plus axé psychologie des personnages (relation père/fils de Rick et Carl, passé de Michonne, sentiments de Glenn/Maggie, ...), d'autant plus que le mystère sur les causes de l'épidémie ne semblera plus planer pour longtemps. En effet, pour ceux qui ont lu la BD, notre scientifique Eugene fait son apparition avec Rosita et Abraham Ford.

Bon retour, avec des épisodes de qualité mais bien trop courts (à quand des épisodes plus longs ?), où l'action et la psychologie occupent la même part, en suivant la BD mais en prenant quelques libertés artistiques pour que les lecteurs soient aussi surpris de temps en temps.

***

Et, pendant qu'une série revient, l'autre s'achève avant de revenir l'an prochain : Sleepy Hollow. La série, qui reprend un peu les éléments du film avec Johnny Depp sur la légende du cavalier sans tête, est un peu le Sunnydale des temps modernes, mais cette fois Buffy n'est plus là pour sauver le monde de ses démons : c'est Abbie Mills et Ichabod Crane qui s'en chargent. Bon, le niveau est loin d'être similaire à celui de Buffy contre les Vampires, mais le spectacle est tout de même assez divertissant. A chaque nouvel épisode, une nouvelle menace plane sur la ville, qu'il s'agisse d'un démon, du cavalier sans tête ou d'autres Cavaliers de l'Apocalypse.

Pour les plus cinéphiles, ça reste assez gentillet, pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais la série pourrait très bien rentrer dans la Trilogie du Samedi Soir, aux côtés de Charmed et/ou de X-Files, si tant est que cela existe encore...

http://www.justfocus.fr/wp-content/uploads/2013/09/sleepy-hollow-s%C3%A9rie1.jpg

http://www.themarshalltown.com/zine/wp-content/uploads/2013/09/sh.jpg

commentaires

Mob City

Publié le 26 Février 2014 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

http://www.tvqc.com/wp-content/uploads/2013/12/mob_city_ver3_xlg.jpg

Mob City, après seulement 6 épisodes, c'est déjà fini ! Pourtant dirigée par Frank Darabont, lui qui mit en place The Walking Dead et La Ligne Verte, la série sur la mafia dans l'Amérique des années 20, un peu comme Boardwalk Empire en plus lite, prend fin, faute d'audience.

Composée d'un prestigieux casting (Milo Ventimiglia (Heroes), Jon Bernthal et Jeffrey DeMunn (The Walking Dead), Edward Burns (Il Faut Sauver le Soldat Ryan), Robert Knepper (Prison Break), Neal McDonough (Desperate Housewives)), elle n'aura pas su garder le cap, malgré des épisodes relativement corrects.

Ainsi, c'est l'histoire de Mickey Cohen qui est ici comptée (déjà vue dans Gangster Squad avec Ryan Gosling et Josh Brolin), entre complots politiques et tentatives multiples des forces de l'ordre de stopper la menace grandissante du grand banditisme. Mais, fort probablement, c'est son manque de conviction qui lui coûte cher, Sans doute la série a-t-elle vu trop loin pour faire plusieurs saisons et n'a pas montré dès le début toutes ses capacités.

En effet, bien que corrects, les épisodes n'ont jamais dépassé le niveau du petit écran. Point de rebondissements subliminaux, de charisme à la Nucky Thompson, voire de mise en scène impressionnante. Elle remplit son contrat, mais se contente de cela. Et on voit où cela la menée. Dommage...

http://cdn.screenrant.com/wp-content/uploads/Jon-Bernthal-in-Mob-City-Season-1-Episode-4.jpg

commentaires

La Vérité si je mens ! 2

Publié le 23 Février 2014 par lecinephiledusamedi dans Comédie

http://fr.web.img3.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/66/09/05/18910144.jpgAprès un premier épisode visiblement raté, la bande composée de Richard Anconina, José Garcia, Bruno Solo et Gad Elmaleh (qui prend la place de Vincent Elbaz) revient pour de nouvelles aventures cette fois, visiblement, à la hauteur du casting. En effet, les temps morts sont peu nombreux, les gags rocambolesques tandis que les quiproquos de Thomas Gilou rivalisent d'ingéniosité. Classique de la comédie française, La Vérité si je mens ! 2 divertit et amuse, nous faisant oublier les tracas du quotidien.

15/20

commentaires

7 Psychopathes

Publié le 23 Février 2014 par lecinephiledusamedi dans Comédie

http://fr.web.img5.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/95/36/63/20399991.jpg7 Psychopathes, de Martin McDonagh, est une comédie à l'esprit ravageur rassemblant un casting de luxe (Colin Farrell, Christopher Walken, Sam Rockwell, Woody Harrelson, Abbie Cornish, ...) pour le faire évoluer au sein d'un univers dramatique complètement barré non soumis à la logique, comme l'organise Buffet Froid de Bertrand Blier. L'exceptionnelle qualité de son montage, couplée à une ingéniosité détonante arriveront presque à faire oublier ses petites maladresses. Il faut saluer enfin le côté dramatique, voire perturbant, de certaines scènes, qui personnifient le film comme il se doit.

13/20

commentaires

La Relève

Publié le 19 Février 2014 par lecinephiledusamedi dans Policier

http://fr.web.img4.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/00/02/49/14/affiche.jpgPolicier classique des années 90, La Relève, de et avec Clint Eastwood et Charlie Sheen, choisit l'enquête policière sur des braquages automobiles pour dynamiser son opposition entre vieux flic aigri et expérimenté (Clint) et jeune policier aux cheveux cirés (Sheen). Cette dynamique, bien que trop connue, arrive néanmoins à prouver son efficacité derrière le scénario faiblard en manque d'inspiration. En effet, principal fardeau pour le métrage : tout est prévu d'avance, tandis que rien ne nous sort de sa banalité. D'agréables effets comiques et une bonne scène finale viennent alors conclurent un film moyen qui aurait mérité davantage de personnalité.

9/20

commentaires

Madagascar à la Folie

Publié le 18 Février 2014 par lecinephiledusamedi dans Dessins-Animés

http://fr.web.img6.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/pictures/13/12/19/10/56/257717.jpgVous avez du temps à perdre ? Vous voulez voir ce que représente une saga épurée jusqu'à la moelle ? Vous voulez perdre tout plaisir devant un court-métrage Dreamworks ? Madagascar à la Folie, réalisé pour la St Valentin, est fait pour vous. Entre des gags bidons, une perte identitaire incroyable et une prévisibilité recrudescente, ce court-métrage bat tous les records.

6/20

commentaires

Insaisissables

Publié le 18 Février 2014 par lecinephiledusamedi dans Thriller

http://fr.web.img2.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/pictures/210/082/21008214_20130524171741313.jpgAu vu des récentes productions signées Louis Leterrier, on était en droit de ne rien attendre d'Insaisissables, malgré une bande-annonce fort alléchante et un très joli casting composé notamment des français José Garcia et Mélanie Laurent. L'erreur étant humaine, on ne se reprochera pas de s'être bien trompé : tandis que le scénario révèle de bonnes idées, la mise en scène relativement attrayante conduit le show sur ses rails solides. Même si la fin laisse davantage de place à l'action qu'au thriller, l'effet bluffant est bien présent. Alors, chers spectateurs, prenez place, et laissez vous guider dans un spectacle où la magie opère encore.

14/20

commentaires

Texas Chainsaw 3D

Publié le 16 Février 2014 par lecinephiledusamedi dans Horreur

http://fr.web.img1.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/pictures/210/232/21023246_20130729173957151.jpgSuite directe du chef d'oeuvre de Tobe Hooper, Massacre à la Tronçonneuse premier du nom, Texas Chainsaw 3D n'a de prestigieux que le nom qu'il en garde pour référence, mais se tire lui-même dans les pieds à de nombreuses reprises, démontrant toute la futilité du métrage et son incapacité à n'arriver ne serait-ce qu'à la cheville de son inspiration. Ainsi, outre la présence fortement clichée de relations cocues ou des forces de l'ordre dont le comportement approche celui des adolescents, le scénario part en déroute très rapidement, le métrage réutilisant les codes de l'horreur en se les appropriant très mal. Seule la fin laisse apparaître un bon point, mais ne va tout de même pas au bout des choses. Résultat, typique des films d'horreur actuels : on prend quelque chose qui marche, on l'actualise, on le foire complètement et on ternit ainsi l'image d'une franchise qui était excellente à ses débuts. Lamentable et consternant.

7/20

En revanche, revoir Leatherface s'avéra être un plaisir bref, mais agréable.

commentaires

Le Nom de la Rose

Publié le 14 Février 2014 par lecinephiledusamedi dans Aventure

http://fr.web.img6.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/00/52/81/005281_af.jpgRéalisé par Jean-Jacques Annaud, Le Nom de la Rose, avec Sean Connery et Christian Slater, est une enquête religieuse prenant place dans une abbaye cistercienne en l'an de grâce 1327. Fort réaliste, le film doit son succès à l'approche philosophique qu'il s'éprend également à analyser, où théologie et dogmes monastiques rythment une sombre affaire de meurtres en série inexpliqués. La musique de James Horner, ainsi que la mise en scène de celui qui dirigera plus tard Sept Ans au Tibet confèrent au film un statut de marque, que beaucoup considèrent dorénavant comme un classique.

14/20

commentaires
1 2 > >>