Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Wolf Creek

Publié le 29 Mai 2014 par lecinephiledusamedi dans Horreur

Il est des films qui remplissent leurs promesses sans trop de difficultés (citons Martyrs, Frontière(s) ou encore Hostel). Se targuant de naviguer dans l'ultra violence visuelle, ces films peuvent heurter la sensibilité de certains, mais jouent sur cette corde qui leur est chère. Wolf Creek, film australien à petit budget, certifie les mêmes sensations mais ne faut qu'effleurer du bout du doigt la résultat attendu. L'histoire est banale : elle parle d'une bande d'amis qui font un road trip et s'arrêtent près d'un cratère australien, avant de tomber en panne. Un autochtone leur vient alors en aide, avant que le cauchemar ne commence... Le synopsis est vu et revu, et le développement ne suit pas. Hormis deux trois petites scènes de tension, le film se complète dans sa platitude, entre un manque navrant d'images qui font sensation et un démarrage trop long. Seul le charisme du tueur sort du lot, ce qui ne sauvera pas le film.

8/20

commentaires

The Big Bang Theory Final 7x24 (Spoil) : MOYEN

Publié le 29 Mai 2014 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

Voilà désormais 7 ans que le Docteur Sheldon Cooper, le physicien Leonard Hofstadter, l'ingénieur Howard Wolowitz et l'astrophysicien Rajesh Koothrappali animent nos soirées et déclenchent bon nombre de fous rires. Une septième année qui ne déroge pas à la règle mais qui s'est clôturée récemment par un final un peu en deçà des attentes.

En effet, l'épisode, plutôt que de jouer à fond son rôle de final, sert davantage à introduire la saison 8 en donnant par-ci par-là des pistes scénaristiques qui vont forcément être suivies. L'univers de The Big Bang Theory restera toujours le même, certes, alors que la famille s'agrandit et que de profonds bouleversements viennent de se produire : Leonard et Penny se fiancent, Raj a enfin conclu tandis que Sheldon annonce vouloir s'exiler des autres...

C'est dans ce contexte que nous nous trouvons dans ce final moins drôle que d'ordinaire. Car la saison nous a offert de bien nombreuses scènes cultes, portées aux annales parmi celles qui les ont précédées. On saluera par contre la volonté de se renouveler.

commentaires

Monuments Men

Publié le 27 Mai 2014 par lecinephiledusamedi dans Guerre

La guerre, il ne s'agit pas uniquement des images véhiculées dans Il Faut Sauver le Soldat Ryan ou dans La Chute du Faucon Noir, c'est aussi la retranscription de faits historiques appartenant à l'histoire, pas forcément tournés sur le meurtre ou la tactique militaire. Monuments Men, de George Clooney, aborde ainsi la thématique de la conservation de l'art, volé par les Nazis pour leur propre intérêt. A travers un joli casting (Clooney, Damon, Goodman, Dujardin, Murray, Balaban, Blanchett), celui qui dériva dans l'espace réalise un film intéressant mais trop simpliste pour vraiment marquer le coup. Le métrage est dépourvu d'âme, les dialogues sont creux et l'histoire a un air de déjà vu. Ce qui conduit le spectateur à se désintéresser malgré lui de ce film pourtant moralisateur.

9/20

commentaires

Godzilla

Publié le 20 Mai 2014 par lecinephiledusamedi dans Science-Fiction

Après bien des remakes, utiles pour la plupart, non pour d'autres, c'est au tour de Gareth Edwards (déjà à l'oeuvre derrière Monster) d'aborder la théorie fictionnelle du célèbre Kaiju Godzilla. Et, dans une dynamique de mise en situation, le métrage frappe fort. Ainsi, à travers une introduction des plus réussies, celui que certains nomment Heiseberg prouve tout son talent au sein d'une scène stressante au plus haut point (la course de sa femme dans les longs couloirs, poursuivie par une fumée mortuaire est extraordinaire). On saluera également la bande-sonore du film, prenant aux tripes et rappelant par-ci par-là un climat de peur omniprésente. Car, même si les effets spéciaux restent de haut niveau, il faut dire que le film ne surprend pas des masses. Et pour cause, Celui que l'on attend des quarts d'heure durant prend son temps, laisse apparaître un bout de queue ou une patte. Certes, le mythe grossit et amplifie le suspense mais vient un moment où la bataille doit éclater. C'est donc fort déçu que l'on ressort, après avoir vu un véritable monstre sur pattes se faire corriger par deux vilaines bêtes dont la force reste encore à prouver. Comment justifier la quasi inutilité de Ford Brody (qui alterne entre sauvetage d'enfant et appels familiaux) ? Pourquoi avoir présenté un tableau sombre et palpitant pour le cacher derrière une pseudo bataille sans âme ? En effet, le potentiel était gargantuesque (voire godzillien), mais une fois de plus, la génération perdue de scénaristes hollywoodiens gâche le spectacle en érigeant un mur de mauvaises idées. Et dire que l'on parle déjà d'une suite... Même si tout est dit, rajoutons que la 3D ne sert à rien.

7/20

commentaires

Qu'est ce qu'on a fait au Bon Dieu ?

Publié le 19 Mai 2014 par lecinephiledusamedi dans Comédie

Avis à ceux qui traitent le cinéma français de pitoyable, qui maudissent les scénaristes à la french touch, qui critiquent sans foi ni loi le septième art tricolore : Qu'est ce qu'on a fait au Bon Dieu ? fera taire les mauvaises langues et instaurera la paix dans ce climat de guerre cinématographique. En effet, partant d'un casting quasi inconnu (si l'on exclue Christian Clavier, Chantal Lauby et Elie Semoun), le film de Philippe de Chauveron surfe sur la vague de la mondialisation en mixant joyeusement les racines de chacun. Et personne n'est épargné, tant la complicité des acteurs rythme au mieux les dialogues cinglants du film, pour donner un plat au goût exceptionnel, truffé d'ingrédients savamment préparés (clichés religieux et valeurs sociales se coupent et se recoupent). Une franche réussite.

16/20

commentaires

Rio 2

Publié le 18 Mai 2014 par lecinephiledusamedi dans Dessins-Animés

Marre du mauvais temps ? Repartez pour Rio en compagnie de Blu et Perla, deux jolis perroquets bleus dont les folles aventures ressortent en salles en ce début de printemps 2014. Et, suite à un premier volet enthousiasmant, 20th Century Fox remet le couvert en déplaçant le contexte dans la jungle, où singes, oiseaux et crocodiles se côtoient sous la luxuriante forêt verte. Traditionnellement aux valeurs véhiculées, on reste dans quelque chose d'édulcoré, de très cliché, voire niais, loin des images chères à Pixar. En contrepartie, les décors sont jolis et la morale tient la route, ce qui en fait un divertissement enfantin mais appréciable.

12/20

commentaires

Les Profs

Publié le 15 Mai 2014 par lecinephiledusamedi dans Comédie

Tiré de la bande-dessinée du même nom, Les Profs est une comédie française à l'esprit quelque peu lourdingue, puisqu'il se base sur la réplique "aux pires élèves, les pires profs". Ainsi, pour sauver un lycée au bord du chaos, dont les résultats au baccalauréat sont les plus bas de France, le rectorat envisage d'y faire enseigner les profs les plus dingos, allant de celle qui mitraille ses élèves de craie à celui qui fait exploser la classe de chimie, en passant par la bombe de service. Copie des Sous-Doués passent le Bac, le film exagère volontairement sans ses propos et idées et se sauve de la noyade par quelques gags amusants. Le scénario ne casse pas trois pattes à un canard, mais peut aussi prétendre à la palme de celui qui se prend le moins au sérieux. Et, du coup, avec du recul, le résultat n'est pas catastrophique.

10/20

commentaires

Paris, je t'aime

Publié le 12 Mai 2014 par lecinephiledusamedi dans Comédie Dramatique

Paris, je t'aime est un film regroupant ses pellicules, c'est une mosaïque faite de puzzles, de l'art inspiré d'images, de peintures et de rêves. Composé de dix-huit courts métrages, chacun réalisé par un autre réalisateur (comptez tout de même les frères Coen, Wes Craven ou Vincenzo Natali), cette perle française s'expose sous ses beaux airs, donnant à la Ville Lumière toute l'attention qu'elle mérite, où le Charme côtoie l'Amour, et la Tristesse l'Emotion. Balade sentimentale sans temps morts, délaissant les mauvais côtés, Paris, je t'aime sème derrière lui ses images splendides, amenant avec elles l'intense expression de satisfaction cinématographique.

17/20

Casting : Natalie Portman, Gérard Depardieu, Elijah Wood, Steve Buscemi, Nick Nolte, Gaspard Ulliel, Fanny Ardant, Juliette Binoche, Bob Hoskins, Willem Dafoe, Maggie Gyllenhaal, Olga Kurylenko, Ludivine Sagnier, Wes Craven

commentaires

L'Esprit de Caïn

Publié le 11 Mai 2014 par lecinephiledusamedi dans Thriller

Mis en scène par Brian de Palma, L'Esprit de Caïn se centre sur un père de famille schizophrène, partagé entre 4 personnages, dont une personnalité sadique et meurtrière. Et pour interpréter ces multiples characters, c'est John Lithgow qui s'y colle, lui que l'on retrouvera plus tard sous les traits du tueur Trinity dans Dexter. Typique des années 90, le métrage ne perd pas le nord et débute sans plus attendre avec une introduction déjà énonciatrice des maux qui suivront : un meurtre gratuit. Pour résumer, même si le film développe à la fois 2 intrigues dont l'une faible en intérêt, le réalisateur de Scarface y démontre toute sa créativité cinématographique.

13/20

commentaires

The Amazing Spider-Man : le destin d'un héros

Publié le 11 Mai 2014 par lecinephiledusamedi dans Fantastique

Sam Raimi nous avait confectionné un belle trilogie malheureusement décroissante avec les opus, Marc Webb est en train de suivre le même chemin car, après un premier épisode à la hauteur du personnage, sa suite n'obtient pas les mêmes éloges. Qu'on se le dise, Spider-Man 2 est loin d'être mauvais, ni même moyen : sa touch reste fantastique, glamour et impressionnante. En effet, cadencé par une bande-sonore qui a de quoi réveiller un mort, la sequel est énergique, à l'instar de ses brillants effets spéciaux. Fort heureusement, l'aspect émotionnel et psychologique n'est pas épargné, mais gagne même en profondeur (flashbacks, anticipation). Car même si la scène d'introduction ne convainc pas, elle amène le récit à la manière de Chris' dans Batman Begins. Les personnages sont relativement peu caricaturés, la dynamique humour plutôt convaincante tandis que la fin soulève quelques applaudissements intérieurs pour avoir réussi à briser la conventionnalité chère à Marvel. Bref, on fait moins bien que précédemment, mais on remplit le contrat.

14/20

commentaires
1 2 > >>