Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

INTERSTELLAR

Publié le 25 Novembre 2014 par lecinephiledusamedi dans Science-Fiction

Interstellar. Comme son petit frère Inception, imaginé par le même génie qu'est Jonathan Nolan, le film crée des vagues d'impatience et de questionnements avant même sa sortie. Il déploie pour le coup un arsenal médiatique dont les principales forces se trouvent en la personne de Matthew McConaughey, sortant tout juste d'une saison brillante avec le polar True Detective, et de Christopher Nolan, bien connu des cinéphiles pour avoir mis au goût du jour les aventures du Chevalier Noir de Gotham, Batman. Camouflé sous ses airs SF que tout rallient au chef d'oeuvre de Stanley Kubrick, se dresse alors un métrage d'une réussite spectaculaire, près de trois heures durant lesquelles, méthodiquement et artistiquement, le scénario construit et élabore un chef d'oeuvre inespéré. La qualité des effets spéciaux, que l'on couple à un jeu d'acteur qui accapare à la fois l’œil et l'esprit, seront rejointe par la pointe du triangle : une bande-sonore signée Hans Zimmer, intense et magique, brillante et inspirante, qui rendra un coup de pouce indescriptible à la mythologie époustouflante qui se décompose devant nous. Car le cinéma y trouve ici tout son intérêt : celui d'impliquer et d'aspirer son spectateur dans une anatomie sidérale, faisant passer Gravity, déjà spectaculaire, pour une simple représentation démunie de sens. Appelant des questionnements philosophico-scientifiques, à sa manière, Nolan établit une sorte de plan, tel un regard d'espoir et de fascination porté sur l'avenir, malgré le pessimisme incarné par la Terre même. Sans jamais tomber dans une oeuvre banale, l'ambiance sérieuse qui y règne n'a le temps de s'estomper que rarement, lors de dialogues néanmoins comiques dans leur style. Mais c'est avant tout la petitesse de l'Homme face aux éléments qui l'entourent et le bousculent, détenteur de soubresauts de stupeur, qui dessineront le portrait d'un métrage bien au-delà des autres. Seuls un ou deux faux raccord, à moins qu'ils ne jouent volontairement leur rôle d'élément perturbateur, ainsi qu'un antagoniste un peu banal, décrédibiliseront le film d'un grain de sable, sur cette plage propre et sereine, laissant espérer un bel avenir encore pour celui qui débuta avec l'incroyable Doodlebug.

18/20

commentaires

Tokarev

Publié le 23 Novembre 2014 par lecinephiledusamedi dans Thriller

Malgré la présence de Nicolas Cage, acteur fortement sous estimé ces dernières années, Tokarev reste, qu'on le veuille ou non, un thriller sans âme multipliant séquences plus ou moins bonnes, sans qu'on n'y trouve la moindre caractéristique qui fait qu'on s'en rappellera. A nouveau dans le rôle d'un père de famille à qui l'on a enlevé la fille, Cage joue les durs et n'y va pas de main morte. Et, à travers quelques scènes d'une violence -amoindrie, certes, mais violentes tout de même-, Paco Cabezas joue la carte du tout ou rien. Car derrière la banalité du récit se trouvent d'autres arguments tels que charisme ou scènes d'action relativement accrocheuses. On est loin d'un Volte/Face mais on surpasse un Dernier des Templiers. La moitié du travail est faite.

10/20

commentaires

Séries TV au 22/11

Publié le 22 Novembre 2014 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

Légende : vert = série en cours, orange = série en attente, rouge = série non commencée

 

Séries A voir Commentaire
American Horror Story 4x07 Saison 4 fort intéressante, et bien plus malsaine que les précédentes
Banshee 3x01 En attente de la saison 3 (le 10 janvier 2015)
Bates Motel 3x01 En attente de la saison 3
Battle Creek 1x01 Pilote le ??/??
Better Caul Saul 1x01 Pilote le ??/??
Extant 2x01 En attente de la saison 2
Game of Thrones 5x01 En attente de la saison 5
Hannibal 3x01 En attente de la saison 3
Helix 2x01 En attente de la saison 2 (le 17 janvier 2015)
Hell on Wheels 4x12 Hell on Wheels est clairement passé d'une série banale à une incontournable, beau travail scénaristique
Heroes 5x01 En attente de la saison 5
Homeland 4x09 Saison 4 intéressante, malgré l'absence de Damian Lewis
House of Cards 3x01 Saison 3 le 14 février 2015
Last Man Standing 3x05 C'est très drôle
Revolution 2x15 Toujours aussi désespérant
Sons Of Anarchy 7x12 Saison 7 qui marque la fin, et quel beau boulot !
Sleepy Hollow 2x09 Saison 2 plaisante, sans toutefois montrer quelque chose de grand
The Big Bang Theory 8x10 Du niveau des précédentes
The Following 3x01 En attente de la saison 3
The Middle 6x07 Petite sitcom sympa, mais sans plus
The Strain 2x01 Saison 1 moyenne (encore un pétard mouillé), en attente de la saison 2
The Walking Dead 5x07 Comme promis, la saison 5 va plus loin, on aime
Under The Dome 3x01 La série qui se fout littéralement de ses spectateurs, en attente de la saison 3
commentaires

Melancholia

Publié le 20 Novembre 2014 par lecinephiledusamedi dans Drame

Melancholia, comme toutes (toutes ?) les autres oeuvres de Lars von Trier, constitue l'un des plus gros pétards mouillés qui soit. D'abord pour le joli casting qui prend place au sein d'un scénario a priori bon mais au final désastreux, mais surtout pour le développement de l'intrigue, partant d'excellentes bases pour arriver à un crash à toute vitesse, laissant derrière lui qu'un amas chaotique de débris et de ruines. Le film est décomposé en deux parties. La première rassemble ce qu'il y a de mieux : une réception de mariage durant laquelle les personnages sont présentés, laissent apparaitre leurs doutes et leurs faiblesses, et cèdent petit à petit à la facilité. Une facilité déconcertante tant on les supplie de se remuer un peu. Le spectateur est rapidement (suite aux trente premières minutes réussies) laché sans carte, sans aucune explication, dans un labyrinthe de sentiments auxquels personne ne comprend rien. Il faudra compter également sur quelques scènes incompréhensibles, dont la présence est encore à démontrer : après avoir démissionné de son travail, Justine (Dunst) cocufie son mari et le quitte le soir de son mariage, entre un ou deux sourire et une bonne vingtaine de baisers. La seconde partie confirme la règle : sans aucun lien avec la précédente (ni temporel, ni scénaristique), elle aborde une thématique intéressante mais n'y prête qu'une attention limitée, préférant séquences sans intérêt et personnages lourdingues (entre une adulte pourrie gâtée à un mari lâche, en passant par une lunatique invétérée). Trop long, puisqu'on se met à supplier la fin, seule les dix dernières secondes valent le coup d'oeil, en sus d'un prologue, il faut l'avouer, magnifique. Bref incompréhensible ce gâchis est, désolant le résultat restera...

6/20

commentaires

The Collector

Publié le 19 Novembre 2014 par lecinephiledusamedi dans Horreur

La plupart des films d'horreur ou d'épouvante modernes se caractérisent par un scénario relativement simpliste, des acteurs peu connus (les caméos volontaristes exclus), une avalanche d'hémoglobine et une mise en scène quelque peu banale. The Collector, de Marcus Dunstan, échappe à quelques uns de ces codes pré-conçus et offre un spectacle qualitatif différent. Josh Stewart dans le rôle principal (d'ailleurs apparu dans No Ordinary Family ou plus récemment dans les blockbusters Transcendance, The Dark Knight Rises ou Interstellar), cette production a quelques similitudes avec Haute Tension d'Alexandre Aja, puisque le sadisme du "méchant", dont le visage d'ailleurs n'est jamais révélé, monte crescendo. A travers des séquences très difficiles, le film laisse exploser toute sa rage, et la mise en scène qui la véhicule gagne ainsi en intensité. Dommage que le tout reste trop prévisible.

13/20

commentaires

Le Juge

Publié le 18 Novembre 2014 par lecinephiledusamedi dans Drame

Derrière les blockbusters que sont Iron Man, Avengers ou Sherlock Holmes, se cache également un acteur qui débuta sa carrière avec le cinéma indépendant : Robert Downey Jr. Dans Le Juge, de David Dobkin, il renoue avec ses origines en interprétant un avocat sûr de lui et excentrique, devant sauver son père (interprété par Robert Duvall) de la sentence capitale. Malheureusement à tendance comique par moment, ce qui tend à le décrédibiliser aux yeux de beaucoup, le métrage n'a de bien à offrir que son casting (Robert Downey Jr, Robert Duvall, Vera Farmiga, Billy Bob Thornton, Vincent D'Onofrio) et le charisme de son leader. Car même s'il se laisse regarder, l'ennui qu'il dégage se fait pressant, au point d'attirer un désir de générique qui surviendra trop tard.

10/20

commentaires

Le Voyage Fantastique

Publié le 17 Novembre 2014 par lecinephiledusamedi dans Science-Fiction

Mis en scène par le brillant Richard Fleischer, à qui l'on doit également le cultissime Soleil Vert, Le Voyage fantastique contribue à la science-fiction ce que Shining confère à l'épouvante. Extrêmement novateur, puisqu'il prend le pari de miniaturiser un vaisseau pour l'insérer dans l'organisme d'un Homme, il réalise de ce fait un joli travail synonyme d'incroyables prouesses techniques. Les effets, eux, ont beaucoup vieilli en raison d'une sortie en 1967, même si le résultat est loin d'être mauvais. Egalement à dimension politique (s'axant dans un contexte de Guerre Froide), il propose quelques notions médicales auxquelles s'adapteront Stephen Boyd ou Donald Pleasence (que l'on verra plus tard dans la franchise Halloween). L'adaptation d'Il était une fois la Vie n'aura jamais été aussi réaliste.

13/20

commentaires

Balade entre les tombes

Publié le 16 Novembre 2014 par lecinephiledusamedi dans Thriller

Thriller des plus classiques mis en scène par un certain Scott Frank, Balade entre les tombes s'intéresse à l'enquête menée par Matt Scudder, détective privé de seconde zone, alors à la recherche des meurtriers de la femme d'un de ses clients. Classique, pour le développement entrepris, mais aussi pour le travail effectué sur chacun des protagonistes, le métrage se contente de suivre le cours de l'enquête, sans jamais vraiment prendre le temps de dériver sur les aspects dits secondaires, tels que vies privées ou encore philosophie des actes. Liam Neeson, qui endosse ici le premier rôle, est comme ballotté par le récit, dans lequel se trouvent également quelques traits humoristiques non les bienvenus. Certains plans parviennent à créer une surprise succincte, sans pour autant faire la différence.

8/20

commentaires

21 Jump Street

Publié le 14 Novembre 2014 par lecinephiledusamedi dans Comédie

Adapté de la série culte mettant en vedette Johnny Depp à ses débuts au petit écran, 21 Jump Street a depuis bien évolué : davantage porté sur la comédie (via quelques gags puérils mais néanmoins très efficaces), il surfe également sur l'aire du temps (Channing Tatum et Jonah Hill, trentenaires, doivent se fondre dans un lycée, où les moeurs ont totalement changées). Et pour une fois, vouloir se démarquer un peu de son modèle joue en sa faveur, lui donnant une marque identitaire qui lui va bien. Comiques de nature, les deux gus s'amusent à faire le pitre, pour notre plus grand plaisir. Et même si l'Oscar du meilleur scénario se trouve à des années-lumières, la nomination des flics les plus cools est tout à fait atteignable. Le pari était risqué, d'autant plus grande sera la victoire. Un bon divertissement.

12/20

commentaires

#Chef

Publié le 13 Novembre 2014 par lecinephiledusamedi dans Comédie

Ce soir, à notre table, dégustez le délicieux plat concocté par le #Chef Jon Favreau, au sein de notre restaurant bercé par une fine couche de comédie. Ingrédients : un casting très bien fourni (Scarlett Johansson, Sofia Vergara, John Leguizamo, Robert Downey Jr, Jon Favreau himself), une ambiance ode à la bonne humeur, lors d'une soirée road trip, quelques décors aussi variés que beaux. Prenez une pincée de bonne humeur et parsemez la de manière homogène dans le plat, saupoudrez d'un zeste d'humour qui fera son effet, ajoutez y de jolies musiques pour alors obtenir un mets relativement savoureux. Attention de ne pas prendre exemple sur le #Chef, dont le manque d'attention et l'excès de zèle l'ont conduit à ajouter un assaisonnement inutile (Downey Jr) et une décoration trop gastronomique (happy end). Bon appétit.

14/20

commentaires
1 2 > >>