Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Fast and Furious 7

Publié le 19 Avril 2015 par lecinephiledusamedi dans Action

Partant du principe selon lequel une franchise d'action tend à se décrédibiliser de manière croissante avec les opus, à l'image de la saga Die Hard, Fast and Furious 7 manque le virage et atterrit malgré lui dans le décor, sans les honneurs. En effet, outre la beauté de ses dernières minutes qui rendent hommage comme il se doit à Paul (en puisant essentiellement dans les premiers épisodes) et un combat endiablé entre Jason Tatane et le Rock, le métrage se caractérise avant tout par sa bêtise, sa puérilité et son absence de crédibilité. A cent à l'heure, le scénario s'enfonce irrémédiablement vers l'inconscience chaotique, entre plans séquences malheureux, effets spéciaux totalement ratés et dialogues stupides. Beaucoup trop long, la cascade sensationnelle parsemée ne s'arrête plus, détrônant au passage les plus grandes productions d'Emmerich (!). Mauvais tout du long, sans aucune bouée pour l'en secourir, cette bouse racle les bas fonds du septième art, mauvais exemple pour faire ses adieux à un formidable acteur.

4/20

commentaires

Hacker

Publié le 6 Avril 2015 par lecinephiledusamedi dans Thriller

Hacker, de Michael Mann, fait parti de ces réalisations prometteuses sur le papier, en raison d'un jeu de carte pouvant garantir la réussite, mais dont la sauce ne prend finalement pas. Et pourtant, tout y était, entre le sujet captivant, qui se déroule sous la houlette d'un Grand et rythmé par une bande sonore efficace, et la présence d'éléments anti-hollywoodiens, surprise parmi la surprise. Et, délaissant Mjölnir le temps d'un film, Chris Hemsworth se complaît à troquer le langage d'Asgard pour celui du Darknet, même si certaines de ses actions nous font sérieusement douter de leur véracité. Le film se veut complexe par moment, -pour volontairement perdre son spectateur ?-, mais se tire une balle dans le pied en raison de sa longueur. Trop long, et menant vers des intrigues secondaires d'un intérêt limité, le film se perd alors dans ses méandres, victime d'un excès de zèle dans son vouloir faire.

7/20

commentaires