Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Larry Flynt

Publié le 22 Mai 2015 par lecinephiledusamedi dans Biopic

Signé Milos Forman, à qui l'on doit également les incroyables Amadeus et Vol au-dessus d'un nid de coucou, Larry Flynt est ce qui s'apparente le plus à une propagande anticonformiste, un hommage vibrant à un défenseur des libertés individuelles, à l'origine de nombreuseS polémiqueS certes, mais néanmoins personnage haut en couleur dont les actions firent bouger tout un gouvernement. Et la satire débute avec son affiche, pastiche caricaturale à l'image de la pellicule qu'elle cache. Woody Harrelson dans le rôle du personnage éponyme, au moins aussi bon que dans le plus récent True Detective, le film surprend par sa capacité à nous divertir, malgré un début un peu long et quelques lignes de dialogues moins intéressantes. A noter tout de même les nominations auX Oscars du meilleur réalisateur et du meilleur acteur.

15/20

commentaires

Mad Max : Fury Road

Publié le 21 Mai 2015 par lecinephiledusamedi dans Action

Cela faisait près de trente ans que l'on n'avait vu Max Rockatansky faire vrombir son moteur, courir à cent à l'heure la mort et la désolation à ses trousses. Et, pour raviver la flamme d'une franchise aux couleurs obsolètes, George Miller rallume l'engin à coups de photographie sablonneuse et de sonorités éclatantes, où la puissance des costumes se mêlent à l'ambiance crade, violente et virulente, conférant au métrage une puissance sans nom. Tout est travaillé, de la narration introductive engluant le spectateur dans ses couloirs de génie, au clins d'oeil bienvenus, image d'un réalisateur qui n'oublie pas ses sources. Manquant néanmoins cruellement de violence pour une prod d'un tel gabarit, faisant déshonneur à un Mel Gibson plus tranchant, le film ne sort de la route qu'à de très rares moments, preuve que l'équation turbo + coup de poing n'a pas encore trouvé meilleur égal...

15/20

commentaires

Le Labyrinthe du Silence

Publié le 20 Mai 2015 par lecinephiledusamedi dans Drame

Il Faut Sauver le Soldat Ryan raconte l'offensive américaine lors du Débarquement, Le Pianiste témoigne des horreurs perpétrées par les Nazis (sans parler de Nuit et Brouillard), La Chute se place dans un contexte interne puisqu'il aborde les dernières heures du Führer. Moins de vingt ans après la Capitulation, véritable honte nationale en Allemagne, Le Labyrinthe du Silence s'offre le luxe d'exposer les grands axes du procès Auschwitz, toute autre approche, où un procureur allemand poursuivi ses propres compatriotes pour leurs crimes dans le camp de la Mort. Bouleversant, mais plein de bonne volonté, le film est passionnant : non seulement, il aborde un sombre sujet, mais la retranscrit avec beaucoup de suggestion, le tout sous ses qualités rédactionnelles. Un bel hommage.

15/20

commentaires

Still Alice

Publié le 19 Mai 2015 par lecinephiledusamedi dans Drame

C'est avec Une Merveilleuse Histoire du Temps que Eddie Redmayne remporta l'Oscar du Meilleur Acteur, mais c'est avec Still Alice que Julianne Moore remporta le sien. Abordant la maladie d'Alzheimer avec émotion et finesse, le métrage de Richard Glatzer et Wash Westmoreland se veut touchant. Terre-à-terre, jusque dans ses derniers retranchements, il construit un beau puzzle de la chronique d'Alice, tout en occultant quelque peu la gravité des faits (davantage présentée dans l'excellent Se Souvenir des Belles Choses, de Zabou Breitman). L'actrice, pour le coup, dévoile une jolie palette d'émotions qui lui vaudra l'Award à juste titre, épaulée dans sa composition par un casting correct. Ainsi, pour le ressenti plus que pour le scénario, Still Alice nous rappelle que face à l'adversité, c'est aidé des autres et motivé par l'envie de vaincre que nous sommes le plus fort.

14/20

commentaires

Avengers : L'Ere d'Ultron

Publié le 18 Mai 2015 par lecinephiledusamedi dans Aventure

S'il fallait désigner le film le plus attendu par les fans, Avengers : L'Ere d'Ultron figurerait sans doute parmi le trio de tête. En revanche, s'il fallait désigner ceux qui tiennent le plus leur promesse, il faudrait y regarder plus de cinq fois pour le trouver. Ainsi, passé le stade de la surprise révélée par Joss Whedon il y a trois ans de cela, cette pâle suite s'avère amère, sans réelle saveur tout en s'acquittant de la tâche minimale qui lui était confiée : ramasser un max de blé. L'introduction, bien qu'explosive pour le coup, laisse déjà apparaître quelques faiblesses : excès de zèle, dialogues puérils et ambiance enfantine. Malgré la présentation de nouveaux personnages, intéressants pour la plupart il faut le dire, et la réussite plus qu'indéniable de la post prod, cette production ne gagne plus le respect, mais décrit avant tout un univers too much. On aura jamais autant attendu la Ligue des Justiciers de DC...

12/20

commentaires

Le Tournoi

Publié le 3 Mai 2015 par lecinephiledusamedi dans Drame

Etant aux échecs ce que 13 est à la roulette russe, Le Tournoi se place dans le corps et l'esprit d'un jeune champion (Michelangelo Passaniti), véritable compétiteur torturé dont la discipline requiert stratégie et architecture cérébrale. Et, dans cet univers structuré de codes et de normes pré-établies, la réalisatrice Elodie Namer saupoudre avec aisance grains sonores jouissifs (dont les mélodies oscillent entre le psychédélisme d'It Follows et l'harmonie de Drive) et mise en scène kubrico-lynchesque, à l'image des plans de caméra vertigineux sur fonds de couleur travaillés. Décomposant son huis-clos entre duels au suspense bien huilé et intimité personnelle de ses participants (avec un carquois cousu d'amour, de peur et de colère), le métrage constitue une base solide pour de futurs travaux, même si l'on regrette quelques écarts tels que petits clichés et dialogues parfois creux.

14/20

commentaires

I Spit On Your Grave 2

Publié le 3 Mai 2015 par lecinephiledusamedi dans Horreur

Le premier était d'une barbarie intense, le second fait encore pire ! Respectant toujours le principe de la franchise qui veut qu'une innocente femme se venge de ses agresseurs (à la limite des tortionnaires) en leur réservant le même sort, I Spit On Your Grave 2 joue davantage sur le culte du spectaculaire et de l'adrénaline, en dévoilant des séquences choquantes et humiliantes. Poussant le mythe jusqu'au bout, la vengeance est effectivement savoureuse, laissant le spectateur se délecter des sanglantes représailles, fort jouissives. Mélange entre Détour Mortel (pour le côté trash) et Oldboy (pour le côté psychologique), cette suite ravira les fanas du genre et constitue un bon petit divertissement fait d'hémoglobine et de meurtres en tous genres...

14/20

commentaires

Birdman

Publié le 2 Mai 2015 par lecinephiledusamedi dans Comédie Dramatique

Vainqueur de l'Oscar du meilleur film 2015, Birdman dévoile effectivement de nombreuses qualités, et ce assez rapidement. A peine lancé, ce conte moderne tenant quasiment en un plan séquence garantit une incomparable dose de fraîcheur, à travers laquelle le formidable casting (Michael Keaton, Emma Stone, Edward Norton, Zach Galifianakis notamment !) entretient une réelle passion, développe une alchimie visible à l'écran et enseigne ce que le métier d'acteur représente réellement. En plus d'alimenter le mystère qui l'entoure tout du long, avant un final dont la puissance satirique est décuplée, la production de Gonzales Inarritu mérite maints applaudissements, certes, mais vole la vedette à d'autres métrages plus classiques mais néanmoins détenteurs de LA flamme virtuose (Boyhood ou Whiplash pour ne citer qu'eux).

14/20

commentaires

Dark Places

Publié le 1 Mai 2015 par lecinephiledusamedi dans Thriller

L'inventivité et la richesse de Gillian Flynn avait déjà été explorée au grand écran à travers l'excellence de David Fincher dans Gone Girl, c'est au tour de Gilles Paquet-Brenner pour Dark Places de faire ses preuves. Et l'essai est complètement raté. Non seulement le métrage se base sur une héroïne vénale dont les motivations n'en sont qu'égoïstes, mais il distille ses explications avec trop peu d'égard pour ses spectateurs, via un script brouillon et des characters trop peu attachants. Long, complexe et inspiré d'une bande-annonce mensongère, l'accroche s'en trouve tout autant difficile, car passé un bon premier quart d'heure, les événements se suivent à la fois trop rapidement et trop lentement. L'idée initiale était bonne, il aurait sans doute fallu une autre équipe derrière la caméra...

7/20

commentaires