Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Toy Story : Hors du Temps

Publié le 27 Janvier 2016 par lecinephiledusamedi dans Dessins-Animés

Au vu de l'affiche et après visualisation, il apparaît évident que pour Hors du Temps, Pixar semble avoir réchauffé le bébé une fois de trop. Car même si l'on reste happy de retrouver Woody, Buzz et la petite troupe qui grandit au fur et à mesure, déçus nous sommes devant un tel gâchis : les dialogues sont creux, l'originalité laisse place à l'amertume tandis que la morale, c'est évident, tombe vraiment comme un cheveux sur la soupe... Devant la bassesse du scénario, la question qu'on est en droit de se poser est la suivante : Tom Hanks et Tim Allen vont-ils finir par refuser d'associer leur voix aux nouveaux projets ? Humains, l'avenir nous le dira !

8/20

commentaires

Vampires en tout intimité

Publié le 26 Janvier 2016 par lecinephiledusamedi dans Comédie

Sorti un peu en coup de vent, sans qu'une réelle publicité en ait été faite, Vampires en toute intimité est une comédie horrifique caricaturale, un peu comme le proposait C'est arrivé près de chez vous qui diluait l'humour et le drame. Ici, l'équipe de tournage se mêle au fabuleux mais dangereux monde des vampires, interviewant et questionnant les locataires d'un lugubre appartement où règnent les buveurs de sang. Le métrage néo-zélandais se distingue ainsi par sa fraîcheur et ses bonnes idées, mais se voit pourri par une VF catastrophique. Bon point, la plupart des éléments restent en tête après visionnage, dévoilant l'originalité qui règne. Taika Waititi, que l'on retrouvera prochainement derrière la caméra de Thor : Ragnarok, se permet d'amuser la galerie, alors qu'on regrettera néanmoins les quelques lenteurs qui se baladent et flottent dans les airs.

10/20

commentaires

Les Huit Salopards

Publié le 19 Janvier 2016 par lecinephiledusamedi dans Western

Les Huit salopards : AfficheVu le succès indéniable rencontré avec son Django Unchained, il était évident que le public allait recroiser la route de Quentin Tarantino tôt ou tard. Il aura finalement fallu attendre près de trois ans pour que sorte Les Huit Salopards, dont la trame n'est pas si différente puisque ses protagonistes se baladent à cheval, argumentent avec leur revolver et châtient leurs opposants à coups de balles. Le film, pourtant d'une durée exceptionnellement longue puisqu'il touche les trois heures du bout des doigts, reste constant tout du long, entre l'introduction magistrale d'Ennio Morricone et la segmentation par chapitre, propre au réalisateur. La mise en scène remarquable, en partie due aux jolis plans de caméra et à la BO envoûtante, amène un huis-clos de tous les dangers, hôte de violence et de complots, véritable marque de fabrique tarantinesque. Là où l'on regrettera la prévisibilité finale qui méritait davantage de cran, encore que, il s'avère que le film continue de nous hanter jour après jour, prouvant que le véritable salopard n'est pas tantôt devant la caméra, mais tantôt derrière.

15/20

commentaires

Adieu Michel Galabru et Alan Rickman

Publié le 15 Janvier 2016 par lecinephiledusamedi dans Cinéma Général

2016 commence bien tristement. En plus des décès des chanteurs Michel Delpech et David Bowie, la scène cinématographique perd également de gros noms, à savoir Michel Galabru et Alan Rickman... L'occasion pour moi de revenir sur les carrières phénoménales de ces acteurs hors pair.

 

Michel Galabru (on voit clairement que j'ai encore du boulot !) :

Le Grand Bazar, de Claude Zidi

Les Sous-Doués, de Claude Zidi

Astérix et Obélix contre César, de Claude Zidi

Les Clés de bagnole, de Laurent Baffie

Bienvenue chez les ch'tis, de Dany Boon

Neuilly sa mère !, de Gabriel Julien-Lafferière

Le Petit Nicolas, de Laurent Tirard

 

Alan Rickman :

Piège de Cristal, de John McTiernan

Robin des Bois, Prince des Voleurs, de Kevin Reynolds

Dogma, de Kevin Smith

Harry Potter à l'école des sorciers, de Chris Colombus

Harry Potter et la Chambre des Secrets, de Chris Colombis

Love Actually, de Richard Curtis

Harry Potter et le Prisonnier d'Azkhaban, de Alfonso Cuaron

Harry Potter et la Coupe de Feu, de Mike Newell

H2G2 : Le Guide du voyageur galactique, de Garth Jennings

Le Parfum : Histoire d'un Meurtrier, de Tom Tykwer

Harry Potter et l'Ordre du Phénix, de David Yates

Sweeney Todd, de Tim Burton

Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé, de David Yates

Alice au Pays des Merveilles, de Tim Burton

Harry Potter et les Reliques de la Mort - Partie 1, de David Yates

Harry Potter et les Reliques de la Mort - Partie 2, de David Yates

Le Majordome, de Lee Daniels

 

Autant dire, un grain de sable dans les immenses filmographies des acteurs.

Une pensée pour les familles.

commentaires

Le Pont des Espions

Publié le 14 Janvier 2016 par lecinephiledusamedi dans Thriller

Le Pont des Espions : AfficheSteven Spielberg aime l'Histoire, c'est un fait. Comme si Lincoln, Cheval de Guerre ou Munich ne suffisaient pas, Le Pont des Espions vient compléter sa bibliothèque de projets historiques. Et, après l'excellent Daniel Day-Lewis, il retrouve son acteur fétiche -Tom Hanks-, pour lui confier le rôle d'un avocat au service des Etats-Unis, dans une négociation longue et compliquée en pleine Guerre Froide. Alors, en combinant le jeu d'acteur d'un homme déjà Oscarisé, la musique de Thomas Newman, la mise en scène du Créateur d'Il Faut Sauver le Soldat Ryan et sa reconstitution historique, on obtient forcément une petite perle dont la nomination aux Oscars n'étonne personne. Pour bien terminer l'année, ou démarrer la suivante, Steven nous offre en résumé un spectacle digne des plus grands.

16/20

commentaires

The Green Inferno

Publié le 5 Janvier 2016 par lecinephiledusamedi dans Horreur

C'est en voulant surfer sur la vague de Cannibal Holocaust que Eli Roth réalise The Green Inferno. Au même titre que son prédécesseur, le métrage relate l'aventure de pauvres citoyens Américains venus en pleine jungle verte -l'Amazonie- pour lutter contre la déforestation, une nature sauvage et hostile qui en fera son terrain de jeu. Passé une introduction rapide qui place le contexte mais qui dévoile déjà quelques faiblesses scénaristiques, nos amis s'envolent pour le Pérou et, suite à un malencontreux événement, se retrouvent piégés par une tribu d'autochtones cannibales. Entre une violence inouïe qui décrédibilise un peu le film et le caractère cliché en veux-tu en voilà de certains personnages, on ne peux pas dire que la route empruntée soit réussie. Au final, le film aura perdu quelques personnages, les spectateurs auront surtout perdu cent minutes de leur vie...

8/20

commentaires

Crimson Peak

Publié le 4 Janvier 2016 par lecinephiledusamedi

Guillermo Del Toro étant passé maître dans l'art du teasing, la sortie d'un de ses films est un événement ! Ainsi, attendu depuis bien longtemps, Crimson Peak voit finalement le jour octobre 2015, à la bonne heure pour préparer Halloween. Car sous ses aspects de film d'aventure à la limite de la romance, on constatera avant tout son penchant pour l'épouvante. Un domaine très bien exploité puisque l'ambiance qui l'entoure et s'en dégage est terrifiante. Entre des décors sublimes, des costumes d'époque magnifiques et un montage sonore glaçant, le spectateur n'est pas à son aise et craint chaque angle de caméra. En dépit de ses excellents éléments, le film sombre petit à petit dans le soap horrifique, révélant des faiblesses qui plomberont le résultat final. Quoi qu'il en soit, peur nous voulions avoir, peur nous avons eu !

13/20

commentaires

Au Coeur de l'Océan

Publié le 3 Janvier 2016 par lecinephiledusamedi dans Aventure

Savant mélange entre Master and Commander : de l'autre Côté du Monde et Seul au Monde, Au Coeur de l'Océan révèle à qui l'avait oublié que Ron Howard adore raconter des histoires. Ici, c'est en compagnie de Chris Hemsworth et de Cillian Murphy qu'il s'embarque au XIXe siècle pour chasser la baleine. Et, derrière son aspect narratif qui font les grands films (on se rappellera La Ligne Verte), cette aventure hors du commun scotche le spectateur dès les premières minutes : des décors somptueux se mêlent en effet à une mise en scène appliquée. Là où les doutes quant à la présence du demi-dieu Asgardien se faisaient entendre, se dissipent pour laisser place à une sympathie indéniable, que l'on conservera jusqu'à la fin. Clairement séparé en deux parties, toutes deux relativement égales en terme de réussite, le film se savoure jusqu'à son générique qui rappellera que malheureusement, ce n'était qu'un film...

16/20

commentaires

The Lobster

Publié le 2 Janvier 2016 par lecinephiledusamedi dans Science-Fiction

Il suffit de lire le scénario de The Lobster pour réaliser que le film se veut déjà anti-conformiste. Véritable dystopie puisque les protagonistes restant célibataires se transforment en l'animal de leur choix, le métrage du grec Yorgos Lanthimos se distingue, du moins au début, par sa mise en scène simple et efficace. Les décors sont basiques, les dialogues tout autant, tandis que l'ambiance, comme évoqué, se caractérise par son approche terre-à-terre. Le résultat est plaisant à voir, mais la seconde partie du métrage (amenée par un twist de bon niveau) emmène le film dans les abysses de l'ennui, où la sympathie cède sa place au m'en foutisme. Roméo et Juliette moderne, on se demande encore ce que Colin Farrell, Rachel Weisz, John C. Reilly ou Ben Whishaw sont venus s'égarer en terre si lointaine.

7/20

commentaires