Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Un Français

Publié le 26 Mars 2016 par lecinephiledusamedi dans Drame

Surfant sur un sujet d'actualité fort, tout en y ajoutant de "savoureuses" gouttes de cliché, Un Français est ce qui s'approche le plus d'un récit tourmenté dont la finalité teintée de happy endisme ne se savoure qu'avec indifférence. Certes, même s'il faut saluer la prestation d'Alban Lenoir, cette production française n'en reste pas moins qu'une succession de séquences amenant le spectateur vers une fin qu'il imagine rapidement, sans réelle surprise. Adoptant le même ton qu'un American History X, avec beaucoup moins de classe, le film se cantonne à ses acquis, et prendra la poussière dans les oubliettes des réalisations inabouties.

9/20

commentaires

Midnight Special

Publié le 24 Mars 2016 par lecinephiledusamedi dans Science-Fiction

Certains l'annoncent comme l'héritier de Spielberg, d'autres comme le Messie de la SF, il n'en demeure pas moins que Midnight Special, bien que présentant de bons points dans sa manche, reste une oeuvre incomplète. Alors certes, le casting est joli (Michael Shannon, Adam Driver, Kirsten Dunst, Sam Shepard ou Joel Edgerton), tandis que les images de fin magnifient un peu un cinéma plus indépendant qu'il n'y paraît, mais l'essentiel reste trop creux. Car à force de promouvoir le mystère, on en vient à manquer de puissance. A mi-chemin entre Rencontres du Troisième Type et A La Poursuite de Demain, le dernier bébé de Jeff Nichols ne doit sa sympathie qu'au charisme de Jaeden Lieberher, son plus jeune acteur, où à l'air crédule d'un Adam Driver involontairement hilarant.

12/20

commentaires

The Revenant

Publié le 23 Mars 2016 par lecinephiledusamedi dans Western

Bien avant sa sortie, The Revenant faisait déjà parler de lui pour ses conditions de tournage effroyables, le perfectionnisme de son réalisateur (Alejandro Gonzales Innaritu, déjà à l'oeuvre du multi-Oscarisé Birdman), ou le génie d'un DiCaprio toujours à l'affût de la statuette maudite. Grand bien lui en a pris, le métrage gagne le cœur du public avec sa photographie digne des plus grands, sa bande-sonore ensorcelante et, n'en déplaise à certains qui dénoncent le lobbyisme des Awards, son jeu d'acteur à couper le souffle. En effet, de par son réalisme inouï -on restera choqué quoi qu'il arrive par la brutalité des plans ou l'attaque animale- et sa morale poétique, à défaut d'une quête vengeresse rarement trop longue, le film entrouvre les portes d'un long couloir de marbre et d'or, conférant ENFIN à son acteur la gloire qui lui est due. Bien joué Léo !

16/20

commentaires

Hiroshima, Mon Amour

Publié le 11 Mars 2016 par lecinephiledusamedi dans Drame

Après avoir marqué les esprits avec son documentaire Nuit et Brouillard, Alain Resnais s'essaye au drame avec Hiroshima, Mon Amour, confiant à Emmanuelle Riva et Eiji Okada la lourde tâche d'émerveiller son public suite à une introduction difficile. Ainsi, c'est en démarrant par une collection d'images des plus bouleversantes que le réalisateur aborde son sujet, plaçant son idylle dans un contexte post-apocalyptique. Mais, passé le cadre narratif de départ qui scotche littéralement son spectateur, le scénario de Marguerite Duras le dirige inexorablement vers une plus paisible voie, encadré par les jolis dialogues des protagonistes et l'alchimie manifeste qu'ils partagent. Il faudra néanmoins compter sur quelques longueurs qui, si elles ne brisent en rien la splendeur du film, ne lui permet pas d'entrer au Panthéon des chefs d'oeuvre incontestés...

14/20

commentaires

Deadpool

Publié le 4 Mars 2016 par lecinephiledusamedi dans Action

Cela faisait bien longtemps qu'on n'avait pas autant pris son pied au cinéma : Deadpool, de Tim Miller, assène une violente décharge d'électrochocs, avec un humour pervers ravageur, un côté badass complètement déglingué et une mise en scène foutrement bien menée. Clins d’œil (in)volontairement positionnés, piques acérées lancées à tout va et swagg de rue confère au dernier né des studios Marvel le respect qui lui est du. Ryan Reynolds, avec l'échec de Green Lantern, efface son ardoise d'un coup de tête, explose les clichés habituels du genre et gifle au passage le landscape hollywoodien avec brio. Les combats sont bons, l'univers mutant exploré plus en profondeur tandis que Morena Baccarin apporte sa sexy touch à un public déjà récompensé par les a-coups d'une Gina Carano inarêtable. Un must qui n'a rien à envier aux autres du même genre.

16/20

commentaires

Ave, César !

Publié le 4 Mars 2016 par lecinephiledusamedi dans Comédie

Avec les frères Coen, difficile d'établir une prédiction avant le visionnage d'un de leur film : capables du pire (on citera Burn After Reading) comme du meilleur (No Country For Old Men), la sortie d'une nouvelle production constitue véritablement un jeu de devinettes qui déterminera si le film est bon à jeter ou à encadrer. Avec Ave, César !, on se retrouve dans la seconde catégorie, puisque le résultat est divertissant, drôle et nettement à la portée de tous. L'incroyable casting (Josh Brolin, Scarlett Johansson, George Clooney, Ralph Fiennes, Channing Tatum, Jonah Hill, Christophe Lambert, Tilda Swinton, et bien d'autres) aidant, certes, au plaisir qui s'en tire, les scénaristes ne dévient que très peu du chemin de la réussite (notamment lors de la séquence sous-marine). Au rayon des bonnes surprises, il faudra compter sur les images d'époque et la séquence dansante. Ave César ! reste donc une bonne surprise, qui se permet quelques escapades dans la critique religieuse, politique et économique.

14/20

commentaires

Insidious : Chapitre 3

Publié le 2 Mars 2016 par lecinephiledusamedi dans Horreur

A l'inverse des deux premiers opus, Insidious : Chapitre 3 ne s'intéresse plus à la famille Lambert mais aux Brenner. Situé chronologiquement en amont, le métrage tente alors d'apporter quelques explications sur les points en suspens, entre la vieille dame au voile noir, la rencontre d'Elise et des deux chercheurs ou les caractéristiques du Lointain. Bien que l'identité de la franchise reste plus ou moins intacte (le montage sonore reste important, de même que la mise en scène qui joue davantage sur le supposé), l'absence de James Wan se fait clairement ressentir. En effet, la surprise se perd tandis que les effets de surprise se font trop rares. Si l'on ajoute un humour rarement efficace (comme dans les précédents), on se dit qu'un nouvel opus commencerait à faire beaucoup...

13/20

commentaires