Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Creed - L'Héritage de Rocky Balboa

Publié le 19 Mai 2016 par lecinephiledusamedi dans Drame

Rocky Balboa avait rangé ses gants depuis près d'une décennie, suite à la brutalité des combats et la difficulté psychologique qu'engendre la célébrité. La venue de Adonis Johnson, fils d'Apollo Creed, est l'élément perturbateur qui va le rappeler sur le ring. Michael B. Jordan (Chronicle) dans le rôle titre, et le vieux Sly face à lui (qui gagne au passage une nomination à l'Oscar du meilleur second rôle masculin), le film s'inscrit dans une bonne dynamique : scénario relativement solide, BO choc et belles compositions. Trop de fan service et des scènes clés au final empruntées au premier Rocky ne décrédibilise en rien la qualité du film qui, s'il aurait pu s'avérer meilleur en s'abstenant de petites maladresses, gagne toutefois le coeur du public, sonné par le gong du générique.

13/20

commentaires

Le Livre de la Jungle

Publié le 18 Mai 2016 par lecinephiledusamedi dans Aventure

"Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d'eau fraîche et...". A elles seules, ces quelques lignes résonnent et rappellent l'excellent dessin-animé de Wolfgang Reitherman sorti en 1967. Remis au goût du jour par Jon Favreau, et avant la version de Andy Serkis qui sortira prochainement, l'oeuvre gagne en esthétique (les effets, très jolis, plongent le spectateur au coeur même de la luxuriante forêt verte) et se permet au passage quelques libertés artistiques que l'on ne critiquera point. Les personnages sont travaillés, les dialogues également, tandis que la profondeur n'est pas oubliée. En compagnie de Bagheera, Balou et l'inépuisable Shere Khan, le retour en enfance se fait non sans mal, dans la nostalgie et la joie de (re)découvrir nos nombreux amis.

15/20

commentaires

Kung Fu Panda 3

Publié le 17 Mai 2016 par lecinephiledusamedi dans Dessins-Animés

Même dans l'univers du dessin-animé et des films en images de synthèse, l'effet a tendance à se multiplier : au bout d'un moment, à forcer de rajouter constamment de l'eau, le vase déborde. Avant Les Lois de l'Univers, nouvel opus de la franchise L'Age de Glace, qui déjà en donne une image plus que douteuse à travers sa bande-annonce, Kung Fu Panda subit le même sort avec sa deuxième suite. En effet, tombant dans des gags de bas étage, et introduisant toujours de nouveaux personnages sans travailler davantage les existants, la saga peine à se renouveler. Ici, Po affronte un nouveau méchant, a plus de responsabilités et fait toujours plus le pitre, ce qui décrédibilise largement la fin : entre les novices qui battent les maîtres, le coup de foulard qui maîtrise l'ennemi, tandis que l'ar(me)t ultime s'obtient en s'unissant au bon moment, le pétard mouillé n'est pas loin. Bref, une petite désillusion.

8/20

commentaires

Les Tuche 2 - Le Rêve Américain

Publié le 16 Mai 2016 par lecinephiledusamedi dans Comédie

Les Tuche 2 - Le Rêve Américain est à l'humour français complètement c** ce que Dumb et Dumber est à l'humour américain du même acabit : une succession de gags plus ou moins drôles, à la portée loufoque et à la puissance qui ne soit son succès qu'à l'ouverture (ou la patience...) du spectateur. Personnages et situation similaire, décors et contexte différents : les Tuche s'en vont en Amérique ! Volontairement critique dans son autodérision, le film transparaît une image vétuste des français, véhicule des clichés par paquets de douze et somme l'Amérique, bien mieux que ne l'avait fait Les Visiteurs il y a quinze ans déjà, que le made in France s'exporte facilement. Malgré de bonnes longueurs (on pense surtout aux difficultés de couple de Jeff et de Cathy), et un karma qui ne trouve son existence que dans sa stupidité, Olivier Baroux sauve l'honneur avec une aisance qu'il faut encore prouver.

10/20

commentaires

10 Cloverfield Lane

Publié le 15 Mai 2016 par lecinephiledusamedi dans Science-Fiction

Une fois de plus, c'est en voulant surfer sur le succès du précédent (commercial, car Cloverfield, premier du nom, n'avait rien d'un bon film) qu'une suite nous est proposée. Résultat : 10 Cloverfield Lane sort sur nos écrans, sans réelle promotion puisque J.J. Abrams fait du buzz viral sa spécialité, et fonce droit dans le mur en omettant l'essentiel : parfois, la présence d'un acteur réputé et l'apposition du nom dans la franchise ne suffisent pas, ou plus. Quasiment tourné en huis-clos, John Goodman donne la réplique à une Mary Elizabeth Winstead plus jolie que jamais et à un John Gallagher Jr en quête de reconnaissance, dans une aventure où manger autour d'une table et planifier durablement une évasion font partis du quotidien (...). Après un enchaînement plus ou moins nécessaire des événements en sous-sol, c'est à l'extérieur que l'effet "WT*" fait son plus bel effet. Créant un effet de surprise, hormis pour ceux qui ont vu le précédent ou qui savent analyser les indices pour s'en douter, la conséquence est déroutante, mais aussi source d'autres questionnements : comment fait Michelle pour échapper à des tueurs aussi redoutables ? pourquoi se limiter à une exposition d'un quart d'heure quand le sujet est aussi passionnant ? Tant de questions qui devraient (car on n'est jamais sûr) trouver réponse dans une énième suite, désormais habituelle des grands studios de production en quête d'argent facile.

7/20

commentaires

Demolition

Publié le 14 Mai 2016 par lecinephiledusamedi dans Drame

Coup de coeur signé Jean-Marc Vallée, déjà à l'oeuvre du brillant Dallas Buyers Club avec Matthew McConaughey, Demolition est à la fois révélateur de ses qualités de réalisateur mais aussi du respect qu'occasionne le jeu d'acteur d'un Jake Gyllenhaal quasiment aussi bon que dans le sublime Night Call. Poussé par une Naomi Watts trop absente et un Judah Lewis impressionnant pour son âge, le drame explose dans la durée. Car tout y est : entre une exploitation fidèle des rapports humains, pragmatiques comme il le faut, une dose jouissive de folie (s'il fallait choisir entre les démolitions impromptues de Davis Mitchell et ses pas de danse hilarants, nous ne saurions vers quoi pencher) et l'appropriation de l'écran par la mise en scène grandiloquente dont il est vecteur, le film gagne sa place parmi les valeurs sûres de l'année, et aurait pu se trouver dans la Black List si personne n'avait voulu lui donner sa chance.

16/20

commentaires

Les Minions

Publié le 13 Mai 2016 par lecinephiledusamedi dans Dessins-Animés

Avec le succès médiatique dont sont responsables Les Minions, il paraissait évident qu'un film leur soit dédié, après leur apparition dans Moi, Moche et Méchant. Et, même s'il faut avouer que l'ensemble reste relativement digeste, voire divertissant pour la plupart des scènes, le niveau ne vole pas très haut. Car entre le charme des créatures jaunes qui s'estompe après quelques minutes, en cause leur langage épuisant, leurs bêtises inénarrables, et le peu d'intérêt que représente le personnage de Marion Cotillard, Scarlet Overkill, on n'est jamais loin des profondeurs abyssales de la facilité scénaristique. Outre ces quelques débordements, le film plaira aux plus jeunes, occasionne quelques rires et remplit son rôle de divertissement passe-partout. C'est tout ce qu'on lui demandait.

12/20

commentaires

Hysteria

Publié le 12 Mai 2016 par lecinephiledusamedi dans Thriller

Sorti directement en Direct-to-DVD, le thriller signé Brad Anderson se caractérise par un casting incroyable (Kate Beckinsale, Ben Kingslet, Michael Caine, Jim Sturgess, David Thewlis, Brendan Gleeson) dans un scénario vu et revu. Certes, les décors sont très jolis, plutôt bien faits, l'ambiance sonore tantôt efficace, alors que les cordes du scénario lâche rapidement, précipitant l'ensemble du métrage dans le vide de l'ennui. Hysteria, ou Stonehearst Asylum en VO, est basé sur un scénario archi prévisible : comme la plupart des dialogues ont un goût de déjà vu, facile il est de deviner la fin et de critiquer le métrage avec son voisin vers la fin, sous les rires les plus divers...

8/20

commentaires

Knight of Cups

Publié le 11 Mai 2016 par lecinephiledusamedi dans Drame

Quand on regarde une oeuvre de Terrence Malick, il faut s'accrocher, chercher le message au-delà des simples images retransmises. Plus encore pour Knight of Cups que pour The Tree of Life, l'avertissement est de mise. Ode à la beauté féminine, à l'Aventure de toute une vie -parsemée d'événements participants à l'accomplissement d'une identité-, au concept nébuleux d'hédonisme qui vante la recherche absolue du plaisir, le film se savoure avec une certaine distance : il intrigue, instaure un questionnement interne profond, fait miroiter un style de vie particulier plein de promesses et laisse songeur quant à sa (faisa/dura)bilité. Christian Bale, dans un rôle qui nous rappelle celui de Patrick Bateman, ne sachant pourquoi, se laisse aller à la luxure et convoite les Femmes, troquant ses expériences entre la jolie Natalie Portman, l'intriguante Cate Blanchett ou la ravageuse Isabel Lucas. Au milieu de cette orgie de plaisir, peu de dialogues, plus de force donnée aux images. Bon choix.

14/20

commentaires

Les garçons et Guillaume, à table !

Publié le 10 Mai 2016 par lecinephiledusamedi dans Comédie

Il est possible, quand on commence Les garçons et Guillaume, à table !, de se sentir mal à l'aise, ou de se questionner quant à la valeur de ce film a priori stupide. C'est en partant de ce principe qu'il tire sa force, gagnant en puissance et en profondeur tout du long, arrivant jusqu'à intriguer son spectateur, le prendre à parti et l'attacher à son siège. Guillaume Gallienne parvient à faire quelque chose de fort : à la fois réalisateur, interprète de plusieurs personnages et scénariste, il tire les ficelles avec brio, avec un humour efficace et quelques séquences déclenchant compassion et empathie. La scène finale, d'autant plus forte puisque toute l'oeuvre se base sur sa propre expérience, est carrément bluffante, tant la leçon de vie qui nous est servie, livrée, et emballée doit nous forcer à nous questionner sur l'identité d'autrui.

14/20

commentaires
1 2 > >>