Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Les prochaines sorties ciné au 22/07

Publié le 22 Juillet 2016 par lecinephiledusamedi dans Cinéma Général

ROUGE : FILM LE PLUS ATTENDU

ORANGE : SECOND FILM LE PLUS ATTENDU

VERT : 3E FILM LE PLUS ATTENDU

 

27 juillet

Insaisissables 2, sans trucs et astuces, avec des tours inégalés

 

3 août

Suicide Squad, le prochain DC qui promet d'en mettre plein la gueule !

 

10 août

Jason Bourne, pour un retour impromptu de Matt Damon aux commandes...

S.O.S. Fantômes, une revisite du mythe des années 80

 

17 août

Star Trek Sans Limites, mais sans JJ Abrams cette fois-ci

 

24 août

Manipulations, avec Anthony Hopkins, Al Pacino et Josh Duhamel s'il vous plaît !

Nerve, film d'anticipation qui promet du lourd

 

31 août

Mechanic Resurrection, on en attend rien, mais pour l'étét, ça peut divertir

 

7 septembre

Infiltrator, encore un succès pour Bryan Cranston, aka Heisenberg ?

 

14 septembre

Free States of Jones, le Matthew McConaughey qui mettra encore tout le monde d'accord !

Where to Invade Next, avec Michael Moore qui s'attaque une fois foix aux States

Ainsi va la vie, avec Michael Douglas et Diane Keaton

 

21 septembre

Juste la fin du monde, d'un certain Xavier Dolan...

Morgane, the next big thing ?

 

28 septembre

Les 7 Mercenaires, remake du monstre des sixties

The Founder, biopic sur le fondateur de McDonald's avec Michael Keaton et Laura Dern

commentaires

X-Men : Apocalypse

Publié le 21 Juillet 2016 par lecinephiledusamedi dans Fantastique

L'arrivée d'un nouvel X-Men sur la planète cinoche reste pour beaucoup un événement, si tant est que la promotion qui en a été faite soit d'envergure. De ce côté, point d'inquiétude : généralement, les studios mettent le paquet. A commencer par les effets spéciaux. Plus grands, plus beaux, plus réalistes, c'est ce que promettent les maisons d'édition numériques. Mais, en vouloir trop en faire, on se risque malgré soi à œuvrer dans la démesure. Fini le temps des affrontements au corps à corps, Apocalypse déchaîne, lui, tout un arsenal de guerre.Trop décousues, la plupart des scènes perdent leur intérêt, alors que la franchise sombre petit à petit vers un blockbuster classique. A l'inverse du Commencement et de Days of Future Past, dont la trame flirtait avec un style relativement sérieux, cet épisode ter se confond dans la facilité. Et même si au final, le résultat n'est pas apocalyptique, on emprunterait la mauvaise direction en poursuivant "plus haut, plus loin, plus fort".

13/20

commentaires

The Door

Publié le 20 Juillet 2016 par lecinephiledusamedi dans Horreur

A en juger par la qualité des effets de la jaquette, judicieux il est de craindre un nouvel échec horrifique. Qui plus est, le premier rôle revient à Sarah Wayne Callies, bien mieux lotie derrière le petit écran (Prison Break, The Walking Dead) que le grand (Black Storm, déjà, fut décevant). The Door ne déroge pas à la règle. Car même s'il ose en déplaçant le contexte en Inde, le film se parjure en habituels clichés et facilités scénaristiques déconcertantes. Quelques jump scare intéressants, en sus d'un joli maquillage ne réduiront en rien ses mauvais pas : les dialogues sont lourds, les personnages caricaturés à l'extrême et certaines réactions totalement invraisemblables. Bon twist cela dit, qui explore quelques pistes rarement abordées.

7/20

commentaires

Alice de l'autre côté du miroir

Publié le 19 Juillet 2016 par lecinephiledusamedi dans Fantastique

On a tendance à dire que les grands réalisateurs font les grands films. L'exemple de Tim Burton, qui a quitté le navire avant la correspondance de l'autre côté du miroir, résume parfaitement la situation. Bien que cette suite soit toute aussi colorée, se distingue par une direction artistique évidemment fantastique et introduise de nouveaux personnages dont les comportements restent en adéquation avec la franchise Alice, on assiste malgré nous à une certaine recopie du premier. Moins de saveur, moins de magie, moins de rêve, mais néanmoins toujours cette petite touche de féerie. A l'image d'un Johnny Depp qui approche dangereusement de la falaise has been, sans lequel le film ne saurait se maintenir à un tel niveau, la suite de James Bobin dévoile quelques faiblesses qu'une trilogie viendra enfoncer.

12/20

commentaires

Nos Pires Voisins 2

Publié le 17 Juillet 2016 par lecinephiledusamedi dans Comédie

Pour attaquer l'été et huiler la pompe à fric qui suivra jusqu'en septembre, Nos Pires Voisins 2 constitue l'arme ultime : comédie américaine complètement débile, aux dialogues (volontairement) niais et aux personnages à trois francs six sous, le spectacle prend facilement. Même baraque, mêmes acteurs, mêmes emm*rdes, mais là où le bât blesse, c'est que le film transpire l'idée de déjà vu. Car non seulement, il ressemble beaucoup au premier, mais à toutes les autres comédies juvéniles d'outre-Atlantique. Quoi qu'il en soit, le film ne se prend aucunement au sérieux, comme en témoignent les dialogues : destinés à un public jeune, vulgaires, branchés. Un pied de nez des plus divertissants à qui voudra combattre une déprime, rire à n'en plus finir ou ouvrir une journée ensoleillée.

12/20

commentaires

Love & Friendship

Publié le 16 Juillet 2016 par lecinephiledusamedi dans Romance

Ce n'est qu'après quelques minutes que l'on réalise toute la dualité des choses : Love & Friendship dispose de très nombreuses qualités, mais se perd irrémédiablement dans sa complexité scénaristique. Côté bons points, il faudra mettre l'accent sur la présentation des personnages, savamment introduits par leur nom et leurs liens, hors champ. La musique, aussi, d'une rare beauté tant elle véhicule quelque chose de puissant et de juste, accompagne ses images du mieux qui soit. Mais les personnages sont si nombreux et le ciment qui les unit si vite rabiboché que le fil se perd rapidement. Et, en accéléré puisque chacun passe d'un lieu à un autre, sans élément temporel, la complexité est encore plus grande. Il faudra attendre la fin pour alors comprendre tout l'intérêt du récit de Jane Austen : toutes les pièces du puzzle s'assemblent, chacun trouve (ou perd) son compte, la morale est dévoilée. Dommage qu'il aura fallu passer par tant d'embûches pour apprécier cela...

8/20

commentaires

Le Monde de Dory

Publié le 12 Juillet 2016 par lecinephiledusamedi dans Dessins-Animés

Le Monde de Némo était magistral, Le Monde de Dory se fond dans le pitoyable... Les mêmes personnages de retour mais en en amenant de nouveaux, Pixar décide cette fois de centrer son histoire son Dory, le poisson amnésique qui accompagnait nos héros dans le précédent opus. Au final, il ne s'agissait aucunement d'une bonne idée, car passé les incessants plans où le spectateur assiste à la fouille aux souvenirs, il se voit proposé un road trip dont les composantes frôlent le grand n'importe quoi : course-poursuite sur autoroute (où un poulpe conduit un camion...), alliance entre un lamantin, une bécasse et des castors, métamorphisme dans l'originalité la plus brute... Le paysage reste très joli tandis que la faune marine continue d'être développée, mais, alors que le précédent était destiné aux 8-15 ans, celui-ci est l'est davantage pour les 3-5 ans. Navrant...

7/20

commentaires

The Witch

Publié le 11 Juillet 2016 par lecinephiledusamedi dans Horreur

Avec The Witch, ça rigole pas ! Car sous ses airs mi-glauque mi-malsain, le film diffuse une ambiance ô combien macabre, menaçante et terrifiante. Certes, on n'occultera point ses longueurs qui, si elles rallongent un film sinon trop court, ne font qu'enchaîner le spectateur un peu plus dans son siège. Mais le mélange glacial qu'offrent la bande-sonore et l'interprétation conduisent irrémédiablement vers un destin tragique. On pourra faire toutes les critiques que l'on veut : le métrage est lent, le scénario manque de cohérence vers la fin, les événements s'enchaînent trop rapidement, ... N'en déplaise, il en fait sa marque de fabrique. Coté indépendant, ce cinéma se savoure avec distance. Oui, The Witch n'est pas un grand film. Mais oui, il réinvente le cinéma d'horreur.

11/20

commentaires

Warcraft : le Commencement

Publié le 1 Juillet 2016 par lecinephiledusamedi dans Fantastique

Avec l'important vivier de joueurs online qui vont déferler vers la planète cinoche, les curieux qui se demandent encore si l'adaptation d'un jeux vidéo en film peut donner quelque chose, voire les fans d'un Duncan Jones adulé depuis Moon ou Source Code, Warcraft devait porter un coup fort dès le début. Le coup de massue sera finalement bien porté. A travers une bande-sonore efficace, les très jolies images dévoilent un scénario destiné aussi aux non initiés, malgré une pléiade de noms qu'un mage saura décrypter sur son ton badass. Sans jamais prendre parti, le film reste objectif tout du long, s'affranchit des stupides clichés habituels et fracasse la scène comme il se doit. C'est violent, on vous aura prévenu, et ce n'est que Le Commencement...

15/20

commentaires