Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Jason Bourne

Publié le 28 Août 2016 par lecinephiledusamedi dans Action

Bien qu'ayant réussi deux des premiers opus, La Mort dans la Peau et la Vengeance dans la Peau, Paul Greengrass auraient mieux du rester sur ses acquis puisque sa nouvelle collaboration avec Matt Damon, banalement appelée Jason Bourne, est clairement la goutte de trop. Trop constant tout du long, entre filatures interminables et courses-poursuites téléphonées, le métrage se caractérise par une constance surprenante. Et, pour ne pas enfreindre la règle qui veut que le principal antagoniste change à chaque nouvel opus, Edward Norton cède sa place à Tommy Lee Jones, rejoints par Vincent Cassel et Alicia Vikander. Ennuyant, prévisible et victime de son succès, le film d'action ne fascine plus mais finit par exaspérer, tant il rime avec monotonie.

7/20

commentaires

Tarzan

Publié le 27 Août 2016 par lecinephiledusamedi dans Aventure

Après Blanche-Neige et le Chasseur ou Le Livre de la Jungle, les réadaptations Disney se poursuivent avec Tarzan, de David Yates (Harry Potter et les Reliques de la Mort), remis au goût du jour et disposant de toutes les dernières technologies de post-production. Mais à l'inverse des précédents, celui-ci fait abstraction de la jeunesse de John Cleyton et s'intéresse directement à sa phase adulte, alors retourné dans la ville mais s'apprêtant à retourner dans la jungle. Belles images, joli montage, le film n'en est que meilleur, même si le tout reste assez prévisible et que le public commence à se lasser des rôles surfaits pour Christoph Waltz. Sympathique, agréable tout au plus.

14/20

commentaires

Fucking Amal

Publié le 26 Août 2016 par lecinephiledusamedi dans Comédie Dramatique

Ce n'est pas parce qu'un film n'est connu de personne qu'il en sera forcément mauvais. En effet, sous ses origines à la fois suédoises et danoises, on en fera les frais avec Fucking Amal, de Lukas Moodysson. Bien qu'il puisse ne pas intéresser tout le monde, en raison de son sujet portant sur le lesbianisme, il réussit à créer une empathie certaine, se transformant petit à petit en une complicité entre l'actrice et son public. Mise en scène simple, probablement adaptée pour du téléfilm, elle garantit néanmoins un bon moment : l'heure et demi passe en effet très vite, sans que l'on puisse se détacher de l'écran. A regarder en VO.

14/20

commentaires

101 Reykjavik

Publié le 25 Août 2016 par lecinephiledusamedi dans Comédie Dramatique

Bien avant le fabuleux Everest, il y eu le catastrophique 101 Reykjavik. En sus d'une Victoria Abril qui exaspère au moindre de ses dialogues, le scénario sombre petit à petit vers un vide abyssal sans fin, rejoint -ou dépassé, à vous de voir-, par la faiblesse des rebondissements. Au final, même si l'on obtient une situation des plus cocasses, ode à la famille recomposée, on aura souffert tout du long. Fort heureusement, le métrage ne dépasse pas les 90 minutes ce qui, en soi, reste déjà bien assez.

6/20

commentaires

Festen

Publié le 24 Août 2016 par lecinephiledusamedi dans Drame

Mis en scène par un certain Thomas Vinterberg, à qui l'on doit également le récent Loin de la foule déchaînée, Festen est ce que l'on appelle un métrage atypique. Car à la manière du Prénom, il se complaît à transformer le calme en tempête, sous ses airs de huis-clos, avouant pour le coup un plaisir coupable à voir le monde brûler. Drame familial par excellence, le métrage sorti fin des années 90 suscite rapidement l'intérêt, entre une mise en scène pragmatique, le jeu d'acteur (notamment Ulrich Thomsen, moins jeune dans Banshee) voire l'enchevêtrement inextricable des situations toujours plus tordues. Un spectacle des plus délectables...

15/20

commentaires

American Nightmare 3 : Elections

Publié le 20 Août 2016 par lecinephiledusamedi dans Horreur

En général, quand les deux premiers opus sont mauvais, le troisième fait encore pire. Dans le cas d’American Nightmare, la règle s’applique partiellement puisque le troisième fait aussi bien (ou aussi mal…). Encore une fois, le concept dont s’inspire cette suite reste intéressant, mais à nouveau, son exploitation s’avère être un fiasco total. Car en travers de quelques bribes de qualité (le concept, toujours, les costumes de certains assaillants, la photographie de nuit, bien sombre), se cachent de multiples défauts : tout est prévisible et, en sus, la faiblesse du montage plonge le film dans un dédale d’ennui mortel rarement atteint. Frank Grillo et Elizabeth Mitchell (Lost, Revolution) ont beau y mettre du leur, cette nouvelle nuit de purge peine à se renouveler…

7/20

commentaires

Les Idiots

Publié le 19 Août 2016 par lecinephiledusamedi dans Drame

Quand on commence à visionner Les Idiots, de Lars von Trier, on a comme l’impression que le film porte bien son nom, mais qu’il ne concerne nullement ses protagonistes mais bien ses scénaristes. Or, c’est là qu’est toute la beauté du septième art : non seulement, l’approche fort réaliste de la mise en scène nous embarque invraisemblablement vers une pépite inavouée, mais elle confère également au métrage une profondeur qu’on imaginait guère. Et que dire du jeu d’acteur, qui prouve toute l’excellence des personnes concernées, elles qui savent retranscrire le malaise, la sympathie ou même l’empathie ? Ainsi, les émotions et la répartie sont telles que l’on en vient à se questionner quant à la méthode de réalisation, ô combien source de questionnements. Un métrage qui sème le doute, mais qui parvient non sans difficulté à créer une curiosité croissante.

15/20

commentaires

Camping 3

Publié le 18 Août 2016 par lecinephiledusamedi dans Comédie

Patrick Chirac vous avait manqué ? Ca tombe bien, lui et ses inénarrables comparses des Flots Bleus sont de retour pour de nouvelles aventures à n’en pas juger meilleures que les deux précédentes. Cette fois, l’accent est clairement mis sur l’âge grandissant des protagonistes, qui vieillissent et sont maintenant soumis à une nouvelle vague de campeurs malgré eux, trois jeunes fraîchement débarqués dans la mare. Bien que certains gags ne se montrent que peu convaincants (la perte de mémoire de Claude Brasseur notamment), d’autres en revanche méritent louanges (voyez plutôt le pétage de plomb de Gérard Jugnot et ses conséquences sur la nuit de Patrick). Un brin nostalgique, divertissant tout du long, ce troisième opus conclue la saga sans se prendre la tête, alors que les vacances se terminent petit à petit…

14/20

commentaires

Bobby : seul contre tous

Publié le 9 Août 2016 par lecinephiledusamedi dans Drame

Ode à la différence, au même titre que La Couleur Pourpre dans un autre domaine, Bobby : seul contre tous est à la fois caractérisé par une mise en scène simple et un scénario classique (bien qu'adapté de la vie de Mary Griffith) pour témoigner de la difficulté à laquelle font face les homosexuel(le)s, au sein de leur famille ou de la société actuelle. Ici incarnée par Sigourney Weaver (Alien,le huitième passager, S.O.S Fantômes) et Ryan Kelley, les protagonistes du métrage parviennent relativement bien à retranscrire leurs émotions, pour un rendu au final davantage proche d'un téléfilm que d'une grand oeuvre du septième art.

13/20

commentaires

Percy Jackson : La Mer des Monstres

Publié le 8 Août 2016 par lecinephiledusamedi dans Fantastique

Au vu de ses antécédents (le niveau du premier était juste déplorable) et de la médiocrité de la jaquette, on peut déjà s'estimer vainqueur en misant gros sur le fiasco de la suite. Entre effets spéciaux minables, dialogues ringards et histoire à deux sous, Percy Jackson : La Mer des Monstres se ridiculise avec brio, ne laissant que peu de place au crédit qu'on pourrait lui accorder. Car davantage destiné à un public de collégiens, le métrage de Thor Freudenthal s'abaisse à remplir sa grille de clichés, à commencer par un humour stupide et des personnages caricaturés à l'extrême. Vous l'aurez compris, d'un intérêt moindre, La Mer des Monstres vous conduira au plus profond des abîmes.

6/20

commentaires
1 2 > >>