Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Articles avec #biopic catégorie

Free State of Jones

Publié le 22 Septembre 2016 par lecinephiledusamedi dans Biopic

Qu’il s’agisse de la Seconde Guerre Mondiale, de la Guerre de Sécession ou de la vie d’Abraham Lincoln, les Américains restent friands des biopics et autres adaptations patriotes de leur Histoire, c’est un fait. Ainsi, surfant sur le succès de 12 Years a Slave, Oscar du meilleur film l’an dernier, Guy Ross propose d’adapter la vie de Newton Knight, cet homme qui mena une révolte contre les Confédérés dans les années 1860. Et, pour porter un rôle de cette envergure, il s’appuie sur un Matthew McConaughey qui n’a plus rien à prouver. Mais, sous ses airs de film historique, c’est avant tout un drame qui nous est proposé, abordant les difficiles thématiques de l’esclavagisme et de la lutte des classes. A la photographie exemplaire, et prompt à témoigner de la brutalité d’alors, Free State of Jones sort vainqueur d’un conflit qui n’a que trop duré, et permet ainsi un regard différent sur une période noire de l’Amérique.

15/20

commentaires

Dalton Trumbo

Publié le 7 Juin 2016 par lecinephiledusamedi dans Biopic

Dalton Trumbo fut l'un des scénaristes américains les plus prolifiques, enchaînant les scripts avec une fougue et une énergie folle. Mais, a priori mêlé au parti communiste en période de Guerre Froide, il se voit banni et rejeté de tous, le conduisant à travailler dans l'ombre. Le biopic de Jay Roach, forcément nominé aux Oscars vu la portée à la fois cinématographique et politique qu'il dégage, relate ces faits. Et, pour incarner ce héros contemporain, Roach porte son dévolu sur Bryan Cranston, l'un des pontes du petit écran, voulant désormais marquer les esprits sur le grand. Et pour cause, son incroyable prestance lui vaut une nomination à l'Oscar du meilleur acteur (qu'il perdra au profit de DiCaprio pour The Revenant). Si l'on ajoute sa petite touche indépendante, l'approche quelque peu comique (John Goodman merveilleux), la fidélité historique, bingo ! Superbe métrage, succès au rendez-vous, strass et paillettes... La suite, on la connaît.

16/20

commentaires

Steve Jobs

Publié le 25 Février 2016 par lecinephiledusamedi dans Biopic

Joshua Michael Stern avait dirigé Ashton Kutcher dans le rôle clé, Danny Boyle prend la relève avec Michael Fassbender. Steve Jobs, biopic consacré à l'un des cofondateurs d'Apple Inc. (n'oublions pas Steve Wozniak), se distingue des autres par son approche segmentée. Ainsi, il ne contente pas de retracer linéairement la vie de l'homme, mais axe son développement autour de trois événements majeurs : le lancement du Mac, du NeXt cube et de l'iMac. Et, au-delà de cette simple idée, le spectateur se voit transporté à trois époques différentes, chacune avec ses points forts : la réalisation en 16mm, le plan avec le conseil d'administration sous une pluie battante, les applaudissements finaux. Derrière l'excellent travail qui a été fait du côté du maquillage, Fassbender et Winslet crèvent l'écran. Belles prestations, mise en scène de qualité, scénario puissant : on reste partagé entre le dégoût et l'admiration pour celui qui, à preuve du contraire, révolutionna l'informatique. 

17/20

commentaires

The Danish Girl

Publié le 8 Février 2016 par lecinephiledusamedi dans Biopic

Il était fantastique dans le rôle de Stephen Hawking l'an dernier, mais renouvelle l'exploit dans celui de Lili Elbe : à travers The Danish Girl, Eddie Redmayne brille de milles feux et défile sous les projecteurs armé d'un sourire étincelant, de ses jolies épaules féminines et d'un jeu d'acteur déconcertant. Cavalière tout aussi fabuleuse, Alicia Vikander ébouit l'écran de son sourire étincelant, entre la romance de Paris et les couleurs danoise que saura magnifier Tom Hooper. Biopic mêlant histoire de l'art et robes de soie, le métrage retrace la vie de Einar Wegener (et de son alter ego Lili Elbe, par la même occasion), peintre également connu pour être devenu le premier à avoir changé de sexe. Outre ses qualités scénaristiques indéniables, certes, le métrage gagne en puissance sur la fin, malgré de longues scènes, pour alors témoigner d'une émotion glaçante.

15/20

commentaires

Larry Flynt

Publié le 22 Mai 2015 par lecinephiledusamedi dans Biopic

Signé Milos Forman, à qui l'on doit également les incroyables Amadeus et Vol au-dessus d'un nid de coucou, Larry Flynt est ce qui s'apparente le plus à une propagande anticonformiste, un hommage vibrant à un défenseur des libertés individuelles, à l'origine de nombreuseS polémiqueS certes, mais néanmoins personnage haut en couleur dont les actions firent bouger tout un gouvernement. Et la satire débute avec son affiche, pastiche caricaturale à l'image de la pellicule qu'elle cache. Woody Harrelson dans le rôle du personnage éponyme, au moins aussi bon que dans le plus récent True Detective, le film surprend par sa capacité à nous divertir, malgré un début un peu long et quelques lignes de dialogues moins intéressantes. A noter tout de même les nominations auX Oscars du meilleur réalisateur et du meilleur acteur.

15/20

commentaires

Big Eyes

Publié le 24 Mars 2015 par lecinephiledusamedi dans Biopic

Connaissant les antécédents de Tim Burton, lui qui imagina le monde des Noces Funèbres, ressucita l'univers d'Alice au Pays des Merveilles et façonna Edward aux Mains d'Argent, il n'est pas surprenant de le voir à l'oeuvre de Big Eyes, biopic comico-dramatique portant sur Walter et Margaret Keane. Au coeur d'une des plus grandes impostures de l'art, l'époux s'attribua tout le mérite des peintures de sa femme, des enfants aux yeux énormes. Et, derrière ces êtres de gouache inanimés et leurs créateurs aux caractères finalement très antagonistes, le réalisateur se complaît à modéliser les paysages avec couleur et inventivité. Sympathique tout du long, le métrage rassemble des personnalités diverses, à la fois loufoques et tordues, et contribue à rendre hommage à l'oeuvre de cette artiste à l'imagination débordante. Et, confrontée à l'Oscarisé Christoph Waltz, Amy Adams s'en sort relativement bien. Un coup de pinceau, quelques dessins, et la bonne humeur repart.

15/20

commentaires

American Sniper

Publié le 10 Mars 2015 par lecinephiledusamedi dans Biopic, Guerre

Quand on aime, on ne compte pas. Ainsi résume l'amour du cinéaste Eastwood pour le septième art, encore à l'oeuvre du haut de ses 80 balais, dans ce nouveau biopic en mémoire de Chris Kyle, aka le sniper le plus redoutable de l'histoire des Etats-Unis. Ainsi, réalisé par un homme dont la légende même ne relève plus du mythe, American Sniper est le navire de guerre guidée par les vagues dramatiques et militaires qu'attire un phare nommé Oscars. Car, trois ans seulement après avoir passé au peigne fin l'aventure d'Edgar Hoover, l'ex cow-boy poursuit son écriture d'une Amérique moderne créatrice de héros, et véhiculant sa propagande patriotique sous les trompettes et drapeaux étoilés. Le métrage, lui, délaisse régulièrement la guerre pour franchir la barrière privée de l'homme, dans une analyse pré et post militaire, savoureux mélange dont les sons et images se bousculent avec harmonie. Précis, clair et sans bavure, le métrage atteint sa cible avec justesse, malgré une certaine redondance dans les mouvements.

15/20

commentaires

Foxcatcher

Publié le 4 Mars 2015 par lecinephiledusamedi dans Biopic

Les films qui s'intéressent au basket-ball, au baseball ou à la boxe sont nombreux. Mais pour traiter de la lutte, Foxcatcher est le premier à compétitionner. Mis en scène par Bennett Miller, ce biopic dramatique montre des qualités très terre-à-terre, il longe le terrain avec beaucoup de sérieux et s'abstient des clichés habituels. Point fort du film, Steve Carrell y est phénoménal, tant pour son maquillage qui le rend méconnaissable que pour son jeu d'acteur, révélateur des plus grands. Peu habitué aux rôles de cette carrure, il s'en sort néanmoins très bien, un peu mieux même que Channing Tatum et Mark Ruffalo. Outre ces qualités propres aux characters, le film est avant tout humaniste, davantage axé sur les dérives comportementalistes que sur le sport. Cause ou conséquence (?), il n'évoluera jamais dans les cour des grands en raison d'une approche qui manque encore un peu de maturité.

12/20

commentaires

Dallas Buyers Club (1000e article !)

Publié le 2 Mars 2015 par lecinephiledusamedi dans Biopic

Au même titre que Philadelphia, avec Tom Hanks et Denzel Washington, Dallas Buyers Club aborde le difficile thème du SIDA et s'offre pour l'occasion Matthew McConaughey (Oscar du meilleur acteur dans ce film) et Jared Leto (Oscar du meilleur acteur de second rôle pour ce film), dont le rendu n'en sera que meilleur. Immersif, réaliste et empathique, ce biopic dramatique est avant tout positiviste : les pleurs se changent en rires, la peur en espoir tandis que la paranoïa se troque contre le partage. Scénario constructif et jeu d'acteur bluffant sont les maîtres-mots de cette réalisation sortie de nulle part, dont l'action communicative se révèle plus forte qu'il n'y parait. Car derrière le maquillage également Oscarisé, les facettes de chacun des personnages révèlent un message d'unité, et d'hédonisme.

16/20

commentaires

Une Merveilleuse Histoire du Temps

Publié le 28 Février 2015 par lecinephiledusamedi dans Biopic

C'est avec Une Merveilleuse Histoire du Temps qu'Eddie Redmayne remporta l'Oscar du meilleur acteur en 2015, mais c'est aussi à travers ce métrage de James Marsh que Stephen Hawking eut un second souffle, deux heures durant lesquelles le public découvre la face cachée de ce génie de la science, de son enfance à de nos jours. Deux heures magnifiques où, derrière la prestation à couper le souffle de l'acteur britannique, se mêlent l'Amour, la Confiance et le Soutien, avec une once de saveurs scientifiques, légères comme le vent. Beau dans son ensemble, le film gagne le respect par son côté touchant, tout en délivrant un message humaniste. Ainsi, sans oser prétendre l'impensable, il est clair qu'à travers le temps, on aura connu une merveilleuse histoire.

16/20

commentaires
1 2 3 > >>