Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Articles avec #horreur catégorie

American Nightmare 3 : Elections

Publié le 20 Août 2016 par lecinephiledusamedi dans Horreur

En général, quand les deux premiers opus sont mauvais, le troisième fait encore pire. Dans le cas d’American Nightmare, la règle s’applique partiellement puisque le troisième fait aussi bien (ou aussi mal…). Encore une fois, le concept dont s’inspire cette suite reste intéressant, mais à nouveau, son exploitation s’avère être un fiasco total. Car en travers de quelques bribes de qualité (le concept, toujours, les costumes de certains assaillants, la photographie de nuit, bien sombre), se cachent de multiples défauts : tout est prévisible et, en sus, la faiblesse du montage plonge le film dans un dédale d’ennui mortel rarement atteint. Frank Grillo et Elizabeth Mitchell (Lost, Revolution) ont beau y mettre du leur, cette nouvelle nuit de purge peine à se renouveler…

7/20

commentaires

The Door

Publié le 20 Juillet 2016 par lecinephiledusamedi dans Horreur

A en juger par la qualité des effets de la jaquette, judicieux il est de craindre un nouvel échec horrifique. Qui plus est, le premier rôle revient à Sarah Wayne Callies, bien mieux lotie derrière le petit écran (Prison Break, The Walking Dead) que le grand (Black Storm, déjà, fut décevant). The Door ne déroge pas à la règle. Car même s'il ose en déplaçant le contexte en Inde, le film se parjure en habituels clichés et facilités scénaristiques déconcertantes. Quelques jump scare intéressants, en sus d'un joli maquillage ne réduiront en rien ses mauvais pas : les dialogues sont lourds, les personnages caricaturés à l'extrême et certaines réactions totalement invraisemblables. Bon twist cela dit, qui explore quelques pistes rarement abordées.

7/20

commentaires

The Witch

Publié le 11 Juillet 2016 par lecinephiledusamedi dans Horreur

Avec The Witch, ça rigole pas ! Car sous ses airs mi-glauque mi-malsain, le film diffuse une ambiance ô combien macabre, menaçante et terrifiante. Certes, on n'occultera point ses longueurs qui, si elles rallongent un film sinon trop court, ne font qu'enchaîner le spectateur un peu plus dans son siège. Mais le mélange glacial qu'offrent la bande-sonore et l'interprétation conduisent irrémédiablement vers un destin tragique. On pourra faire toutes les critiques que l'on veut : le métrage est lent, le scénario manque de cohérence vers la fin, les événements s'enchaînent trop rapidement, ... N'en déplaise, il en fait sa marque de fabrique. Coté indépendant, ce cinéma se savoure avec distance. Oui, The Witch n'est pas un grand film. Mais oui, il réinvente le cinéma d'horreur.

11/20

commentaires

Nosferatu le vampire

Publié le 2 Mai 2016 par lecinephiledusamedi dans Horreur

De l'illustre Friedrich Wilhelm Murnau, et souvent considéré comme le premier métrage relatant des suceurs de sang, Nosferatu le vampire est, à bien des égards, un classique du genre. En effet, mêlant musique glaçante et plans de caméra tremblotants, le muet sorti en 1922 fait dans la dentelle. Car, en y regardant de plus près, le film reste largement en avance sur son temps, en partie pour ses scènes, cultes pour la plupart (on pensera à l'ombre du monstre dans les escaliers ou à son réveil menaçant). Toutefois, ayant quelque peu mal vieilli, l'effet désiré se transforme en un ennui relatif chez ses spectateurs.

12/20

commentaires

Insidious : Chapitre 3

Publié le 2 Mars 2016 par lecinephiledusamedi dans Horreur

A l'inverse des deux premiers opus, Insidious : Chapitre 3 ne s'intéresse plus à la famille Lambert mais aux Brenner. Situé chronologiquement en amont, le métrage tente alors d'apporter quelques explications sur les points en suspens, entre la vieille dame au voile noir, la rencontre d'Elise et des deux chercheurs ou les caractéristiques du Lointain. Bien que l'identité de la franchise reste plus ou moins intacte (le montage sonore reste important, de même que la mise en scène qui joue davantage sur le supposé), l'absence de James Wan se fait clairement ressentir. En effet, la surprise se perd tandis que les effets de surprise se font trop rares. Si l'on ajoute un humour rarement efficace (comme dans les précédents), on se dit qu'un nouvel opus commencerait à faire beaucoup...

13/20

commentaires

Sinister 2

Publié le 26 Février 2016 par lecinephiledusamedi dans Horreur

Après un premier épisode réussi, et qui avait su abattre ses cartes avec brio, Ciaran Foy dégaîne avec le sequel en reprenant les codes propres au métrage devenu franchise : enfants persécutés par le Mal, vidéos dérangeantes, petits meurtres entre amis. Là ou le bât blesse, c'est qu'il fait moins bien, en raison de l'absence de surprise, d'éléments extérieurs à l'horreur pure (idylle amoureuse et conflit familial ralentissent clairement le récit) et de sa fin quelque peu bâclée. De même, comment justifier l'interdiction aux moins de 12 ans (avec avertissement s'il vous plaît) si la plupart des séquences n'égalent en rien le prequel ? Enfin, même si les scare jumps restent efficaces, les acteurs font le minimum...

13/20

commentaires

Poltergeist

Publié le 21 Février 2016 par lecinephiledusamedi dans Horreur

Comme bien d'autres avant elle, la franchise Poltergeist décide de moderniser son image en offrant au jeune public une nouvelle version, avec des effets moins vieillissants et une mise en scène remise au goût du jour. Mais, en dépit des précédents points forts, le métrage souffre clairement d'un scénario quelque peu bâclé, visible dans ses dialogues et à travers la facilité déconcertante qu'on pourra observer sur la fin. Aussi, caricaturés à l'extrême, la plupart des personnages perdent clairement en saveur, et ce, de manière croissante. Alors, une fois n'est pas coutume, il faudra se résoudre à l'évidence : un bon film d'horreur ne se base pas réellement sur la réussite de ses effets, mais davantage sur l'ambiance qui s'en dégage, car la peur, la vraie, n'est pas véhiculée se par la forme, mais bien par le fond.

9/20

commentaires

The Green Inferno

Publié le 5 Janvier 2016 par lecinephiledusamedi dans Horreur

C'est en voulant surfer sur la vague de Cannibal Holocaust que Eli Roth réalise The Green Inferno. Au même titre que son prédécesseur, le métrage relate l'aventure de pauvres citoyens Américains venus en pleine jungle verte -l'Amazonie- pour lutter contre la déforestation, une nature sauvage et hostile qui en fera son terrain de jeu. Passé une introduction rapide qui place le contexte mais qui dévoile déjà quelques faiblesses scénaristiques, nos amis s'envolent pour le Pérou et, suite à un malencontreux événement, se retrouvent piégés par une tribu d'autochtones cannibales. Entre une violence inouïe qui décrédibilise un peu le film et le caractère cliché en veux-tu en voilà de certains personnages, on ne peux pas dire que la route empruntée soit réussie. Au final, le film aura perdu quelques personnages, les spectateurs auront surtout perdu cent minutes de leur vie...

8/20

commentaires

The Visit

Publié le 1 Novembre 2015 par lecinephiledusamedi dans Horreur

Parmi toutes les réalisations qu'on lui connaît, M. Night Shyamalan tire davantage son succès de l'épouvante que de l'action, pour ne citer que Signes ou Sixième Sens. Ainsi, probablement dans l'espoir de reconquérir ses fans de la première heure, le réalisateur revient à ses racines avec The Visit, petite production horrifique sans grande prétention dont l'intérêt vient majoritairement de sa simplicité. Car le pitch initial est très simple : deux jeunes enfants vont passer une semaine chez leurs grand-parents, mais le séjour tourne bientôt au cauchemar. Derrière cette description quelque peu banale se cache néanmoins de bons points, entre quelque scare jump efficaces et un twist final d'envergure. Par contre, chers spectateurs, veuillez prendre note qu'il ne s'agit en rien du film de l'année, mais qu'il constituera tout de même un joli petit divertissement.

12/20

commentaires

Little Deaths

Publié le 30 Septembre 2015 par lecinephiledusamedi dans Horreur

Little Deaths se décompose en trois courts-métrages, chacun abordant la thématique de l'horreur différemment, mais tous ayant en commun leur attrait pour le sexe et la violence. Et, en sus du réalisateur qui change à chaque fois, il faut avouer que les métrages restent inégaux entre eux, le second restant en arrière pour son scénario confus et brouillon. Les deux autres montrent de bien plus solides arguments, à commencer par la narration. Les dialogues sont creux, voire cheap, mais le développement scénaristique laisse de la place au mystère, qui restera entier jusqu'aux cliffhangers finaux. Un bon point pour un genre souvent décrié comme ultra prévisible et manquant clairement d'effet de surprise. Après, il ne faut pas en attendre l'impossible car au vu des images, on reste proche du cinéma amateur...

12/20

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>