Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Articles avec #series tv catégorie

Apocalypse : La 1ère Guerre Mondiale

Publié le 6 Mars 2015 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

Tout comme la préquelle sur la 2e Guerre Mondiale et le volume dédié à Adolf Hitler, Apocalypse : La 1ère Guerre Mondiale est une mini-série documentaire de 5 épisodes retraçant les origines, le déroulement et les conséquences du conflit, le tout dicté par Mathieu Kassovitz. Sans aucune subjectivité, la réalisation, très abordable, rappelle les faits majeurs avec beaucoup de simplicité et ne se limite pas qu'au conflit : elle aborde également les conséquences économiques, sociales et politiques. "Armé" de cartes et d'une impressionnante collection de photos et vidéos restaurées pour l'occasion, Daniel Costelle et Isabelle Clarke, co-réalisateurs, réalisent à nouveau l'exploit : le documentaire diffusé sur France 2 est plébiscité et remet au goût du jour les événements terribles qui se sont déroulés, il y a cent ans de cela.

commentaires

Sons of Anarchy, Hell on Wheels, Homeland : le bilan

Publié le 27 Janvier 2015 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

Mi-décembre 2014, Sons of Anarchy tirait sa révérence après 7 ans d'antenne. Découverte sur M6 à l'époque, la série qui osait tout, en raison d'une censure absente, puisait sa force dans son développement (avant, les séries misaient davantage sur le scénario que sur l'esthétique, mais ça, c'était avant) et dans ses acteurs. Mettant en vedette une bande de bikers faisant sa propre loi à Charming, en Californie, la série a su développer d'excellents épisodes et rester constante dans son ensemble. Au casting, Charlie Hunnam (Pacific Rim), Ron Perlman (Hellboy), Drea de Matteo (Joey, Desperate Housewives) ou Mark Boone Jr (Fast & Furious 2) pour ne citer qu'eux, avec les apparitions de Harrold Perrineau et Titus Welliver (Lost), Rockmond Dunbar (Prison Break), Marylin Manson, Danny Trejo, Sprague Grayden (Jericho), Jimmy Smits (Dexter), Ashley Tisdale, Michael Chiklis (The Shield), Stephen King, David Hasselhoff ou Robert Patrick (Terminator 2)... Un casting qui fait dans la dentelle pour un show incroyable. Sa dernière saison, très intense, se termine sur un final dantesque où les adieux se font lourds. Une série d'exception à voir absolument.

 

La saison 4 de Hell on Wheels s'est aussi terminée récemment. Là encore, après une bonne année. Bien que le final soit un peu moins bon que d'habitude, la majorité des épisodes furent d'un bon niveau, en particulier le 8e, qui mérite la Palme. Retour l'an prochain pour une 5e année.

 

Homeland, enfin qui, suite au twist incroyable de la saison 3, a du (et su) se renouveller pour proposer de nouveaux épisodes. Les scénaristes derrière étant des machines de guerre, on pu poursuivre l'aventure sans trop de nostalgie, avec des retournements de situation comme à l'acoutumée fantastiques. On regrette le final qui crée une coupure (nécessaire ?), jouant du violon après deux épisodes à mille à l'heure.Retour l'an prochain également pour une 5e année.

commentaires

En recherche d'une série sans prise de tête ? BANSHEE !

Publié le 22 Décembre 2014 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

The Walking Dead, The Big Bang Theory, House of Cards, Orange is the New Black, NCIS, Modern Family, Mentalist, ...

Vous en avez marre de regarder toujours les mêmes séries ? D'entendre tout le monde vous dire de regarder celle-ci ? Vous recherchez quelque chose de nouveau, de frais, qui détente sans prise et vous permette de pleinement savourer ce que vous regardez ? Tournez-vous vers Banshee

Cette série, qui débute petit à petit sur Canal +, n'est pas la révélation de l'année (qui est True Detective), mais elle garantit un show de bonne qualité, avec des personnages plutôt bien foutus et une censure totalement absente (sexe et violence sont légion, dans une ville ou règne quasiment l'anarchie). Deux saisons sont pour le moment sorties -la troisième arrive en janvier-, chacune du même niveau, constantes tout du long, avec des rebondissements que personne n'avait vu venir.

Anthony Starr et Ivana Milicevic en tête d'affiche (j'ai moi-même du regarder le nom de cette dernière tant ils ne sont pas très connus), le reste du casting n'en est pas moins bon (mais alors, pas du tout). Si vous n'êtes toujours pas convaincus, Odette Annable (Dr House) ou Ulrich Thomsen (Kingdom of Heaven, Hitman) sauront peut-être vous convaincre plus que je ne m'y essaye... Quoi qu'il en soit, on ne pourra pas dire que je ne vous l'aurais pas proposée...

commentaires

Boardwalk Empire Saison 5 : des adieux lourds de conséquences...

Publié le 4 Décembre 2014 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

Cela fait quelques semaines maintenant que Boardwalk Empire, l'une des séries phares de HBO traitant de la Prohibition et mettant en vedette Steve Buscemi (Fargo), a quitté le petit écran suite à une saison 5 quelque peu différente des précédentes. La série, que l'on doit au Grand Martin Scorsese et à Mark Wahlberg, dresse le portrait sombre et violent de l'Amérique des années 20, à travers le trésorier d'Atlantic City, Nucky Thompson, qui à coups de pots-de-vin et d'une main-mise sur la ville, réussit à se construire une certaine réputation.

Cette saison 5, qui se déroule quelques années après la quatrième, effectue un petit bond dans l'avenir. Les costumes ont changés, la vie a changé, et les mentalités ont suivi. En effet, plus que les autres, elle met clairement l'accent sur le changement des moeurs : la Prohibition touche à sa fin, et pendant que certains se sont posés ou ont raccroché, d'autres commencent à se faire un nom (Al Capone notamment). Fidèle à son habitude, le tout reste très bien mis en scène, ce qui conforte la politique de HBO, chaîne de divertissement dont les séries suivent un cadre sérieux.

Faisant surtout le parallèle entre les débuts de Nucky (à travers de nombreux flashbacks de son enfance et en tant que shérif) et sa fin, cette dernière saison n'en démord pas et reste sombre, plutôt destinée à un public averti qui recherche quelque chose qui sort des normes. Rappelant Les Affranchis ou Casino, la série nous fait ses adieux d'une des manières les plus nobles, pied de nez à un Hollywood prétentieux et prévisible, après cinq ans de bons et loyaux services.

commentaires

Séries TV au 22/11

Publié le 22 Novembre 2014 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

Légende : vert = série en cours, orange = série en attente, rouge = série non commencée

 

Séries A voir Commentaire
American Horror Story 4x07 Saison 4 fort intéressante, et bien plus malsaine que les précédentes
Banshee 3x01 En attente de la saison 3 (le 10 janvier 2015)
Bates Motel 3x01 En attente de la saison 3
Battle Creek 1x01 Pilote le ??/??
Better Caul Saul 1x01 Pilote le ??/??
Extant 2x01 En attente de la saison 2
Game of Thrones 5x01 En attente de la saison 5
Hannibal 3x01 En attente de la saison 3
Helix 2x01 En attente de la saison 2 (le 17 janvier 2015)
Hell on Wheels 4x12 Hell on Wheels est clairement passé d'une série banale à une incontournable, beau travail scénaristique
Heroes 5x01 En attente de la saison 5
Homeland 4x09 Saison 4 intéressante, malgré l'absence de Damian Lewis
House of Cards 3x01 Saison 3 le 14 février 2015
Last Man Standing 3x05 C'est très drôle
Revolution 2x15 Toujours aussi désespérant
Sons Of Anarchy 7x12 Saison 7 qui marque la fin, et quel beau boulot !
Sleepy Hollow 2x09 Saison 2 plaisante, sans toutefois montrer quelque chose de grand
The Big Bang Theory 8x10 Du niveau des précédentes
The Following 3x01 En attente de la saison 3
The Middle 6x07 Petite sitcom sympa, mais sans plus
The Strain 2x01 Saison 1 moyenne (encore un pétard mouillé), en attente de la saison 2
The Walking Dead 5x07 Comme promis, la saison 5 va plus loin, on aime
Under The Dome 3x01 La série qui se fout littéralement de ses spectateurs, en attente de la saison 3
commentaires

Gotham, Revolution, Extant, ... : chroniques de séries ratées

Publié le 3 Octobre 2014 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

Il est clair que le petit écran permette davantage de chose que le septième art. Non seulement parce que le public doit être plus fidèle, que certaines chaînes en ont fait leur marque de fabrique (on pense à AMC ou encore à HBO) ou que la machine bien huilée que représente Hollywood n'y a pas -encore ?- mis trop la main à la patte.

Mais, depuis quelques années, on observe néanmoins une recrudescence de mauvaises séries, malgré une publicité à coups de dollars. Les mauvaises séries ont toujours existé, mais rarement derrière des projets aussi attendus, et aussi budgetés. Et c'est sans doute là que le bâs blesse le plus.

Parmi celles qui sont ici ciblées, on peut trouver Tera Nova ou Extant (malgré la présence de Steven Spielberg parmi les producteurs), la risible Revolution (dont la production est assurée par J.J. Abrams ou Bryan Burk de Lost), voire la toute nouvelle Gotham, dont les publicitées ornaient bus, métro et bâtiments ici et là. Même Under The Dome, tirée des livres du Grand Stephen King, propose des aventures inacceptables, alliant un scénario pois chiche à des dialogues peu intéressants, sans doute en raison des acteurs qui devraient dépenser autant d'énergie à travailleur leur compo qu'à soigner leur look.

C'est ainsi qu'avec un peu de recul, n'importe quel sérivore avec une once de bon sens affirmera sans se tromper que les séries suivent le cruel chemin emprunté un peu plus tôt déjà par les productions cinématographiques américaines : le marketing et les effets priment sur le scénario. Le petit écran se retrouve victime de ce qui le ponctionne. L'âge d'or des séries récentes, débuté début des années 2000, est en train de s'effrondrer : le nombre moyen de saisons passe de 8 à 3, il y a multiplication de mini-séries qui proposent moins de 15 épisodes tous les ans, tandis que l'annulation guette la plupart d'entre elles qui ne parviennent à garder en haleine leur public : Alacatraz, Flash Forward ou même Jericho en ont fait les frais.

Fort heureusement, certaines parviennent encore à garder une âme et à proposer un spectacle dont on est demandeur, dont on attend impatiemment la diffusion la semaine d'après. On pense à Banshee, à Hannibal ou à Bates Motel. Mais ces pépites, devenues minoritaires dans un cour dominée par l'argent (Arrow, The Flash, Constantine, Gotham représentent les super-héros, Dominion est l'adaptation de Légion), perdent du terrain.

Sans parler des séries non pas mauvaises mais qui n'ont aucun réel intérêt sinon de simplement divertir sans exploser. Sleepy Hollow (encore une adaptation) se contente de maigres scénarios bidons, The Strain surfe sur la vague vampire pour explorer un pitch redondant. Helix, lui, arpente le sombre côté des zombies mutants tout en dilluant ses aventures sous des airs inaboutis...

Comment expliquer que les excellentes Sons of Anarchy, Boardwalk Empire ou Game of Thrones se fassent plus rares (deux d'entre elles finissent d'ailleurs cette année) ?

Vivement Battle Creek et Better Caul Saul...

*** VALEURS SÛRES ***

American Horror Story

Banshee

Bates Motel

Boardwalk Empire

Hannibal

Hell on Wheels

Homeland

House of Cards

Sons of Anarchy

The Walking Dead

True Detective

* ON REGARDE MAIS SANS PLUS *

Helix

The Following

The Strain

Sleepy Hollow

POURQUOI CONTINUER ?

Extant

Gotham

Under the Dome

commentaires

Extant Saison 1 : MITIGÉ

Publié le 26 Septembre 2014 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

Produite par Steven Spielberg, et mettant Halle Berry sur le devant de la scène, Extant avait tout pour plaire, d'autant plus que l'histoire suit les aventures d'une astronaute rentrant d'une mission solo de 13 mois et qui découvre qu'elle est enceinte. Le pitch de départ est donc intéressant, couplé à un récit robotique puisque son mari n'est autre que le fondateur d'une petite start-up qui a mise au point un humanoïde, un peu comme dans A.I. Intelligence Artificielle, de Spielberg également...

Mais au fil des épisodes, la série perd son statut novateur et est gagnée petit à petit par la monotonie du petit écran, avec des épisodes qui comblent l'histoire et des personnages peu intéressants. On continue alors de regarder pour connaître le fin mot de l'histoire, mais sans réel intérêt, du moins plus celui du début.

Le Final est bien évidemment supérieur au reste de la trame, mais n'efface en rien le tord qui a été fait : si la saison 2 voit le jour, ça se jouera à pile ou face.

commentaires

Hannibal saison 2 (Little Spoil) : RÉUSSIE

Publié le 26 Août 2014 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

Avec la rentrée estivale de nombreux films popcorn et la découverte de nombreuses nouvelles séries telles que The Strain, Banshee ou Extant, nous avons presque oublié de critiquer la seconde saisie de Hannibal, qui débute par l'incarcération de Will Graham, suite à sa rixe avec le Dr Lecter.

Et dès le pilote, l'impression est claire : cette seconde saison ne sera pas moins provocante que la première, elle ne sera pas moins réussie, ni moins ambitieuse. En effet, tous les bons éléments qui en avaient fait le succès sont remis au goût du jour : dialogues de grande qualité, révélant tous les atouts psychologiques de la série, jeu d'acteur bluffant (tant Mads Mikkelsen et Hugh Dancy) ainsi qu'une mise en scène glaciale. Le côté sombre qui en émane, encore accentué par la brutalité des plans de cadavres, inspire le malaise, et les scénaristes l'ont bien compris.

D'ailleurs, la danse cérébrale, ou jeu du chat et de la souris, entre les deux protagonistes est d'une réussite incomparable. Menée avec brio, élaborée savoureusement, les cartes s'empilent et donnent au final un château solide qu'une tornade ne pourrait détruire. Les venues successives de Michael Pitt ou de Gillian Anderson n'en seront que plus exquise, pour évoquer ce qui est comparable.

Le final, haut en rebondissements, clôture une deuxième année aussi bonne que la première. Important : restez après le générique de fin...

commentaires

House of Cards Saisons 1 et 2

Publié le 15 Août 2014 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

En parallèle des autres séries déjà évoquées sur ce blog, j'ai eu l'occasion de regarder les deux premières saisons de House of Cards, la série produite par Netflix avec Kevin Spacey, Kate Mara et Robin Wright.

Incroyable de par son scénario complexe, et le réalisme politique qui y est retranscrit, elle figure parmi les plus prometteuses de ces dernières années. Kevin Spacey, dans le rôle de Frank Underwood, est également un argument de poids dans la réussite du show, puisque son jeu d'acteur et sa rhétorique lors des dialogues off avec le spectateur en font une incontournable.

Soyons clairs, certaines scènes sont plus compliquées que d'autres, et il faut parfois repasser quelques unes d'entre elles pour bien cerner ce qui y est dit, mais le tout reste néanmoins facile d'accès. Politique avant tout, la série met également en avant des questions économiques et environnementales, une once de corruption diluée avec quelques pincées de journalisme. Sérieuse tout du long, House of Cards sait se montrer audacieuse quand il le faut, et ses nominations au Golden Globes de la meilleure série dramatique n'en étant qu'une preuve de plus. Robin Wright remporte d'ailleurs celui de la meilleure actrice dans une série dramatique en 2014.

Une série de qualité, non pas réservée à tous puisqu'elle est avant tout politique, qui ne se cache pas derrière l'illusion de séduire par ses effets spéciaux mais davantage par un scénario solide comme il le faut.

commentaires

Under the Dome 2x01 (Little Spoils) : MITIGÉ

Publié le 8 Juillet 2014 par lecinephiledusamedi dans Séries TV

Première série à faire son retour : Under the Dome. Suite à une première saison divertissante, faible scénaristiquement mais très haute en mystère et en rebondissements de grande classe, la voilà de retour pour de nouvelles aventures.

Et ce pilote est similaire à la saison 1 puisqu'une nouvelle fois, les dialogues ne volent pas très haut, mais la question "où les scénaristes vont-ils chercher de telles intrigues" se pose rapidement ? C'est fou. Les effets spéciaux restent dans les normes du petit écran et le jeu d'acteur n'est pas fulgurant mais le show est assuré.

C'est simple, les WTF scènes se mutiplient comme des mouches : le dôme devient électro-magnétique, un personnage important meure, la fin laisse complètement bouche bée...

Décidément, le livre de Stephen King m'appelle de plus en plus... La saison 2 risque d'être palpitante.

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>