Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Pocahontas, une légende indienne

Publié le 29 Août 2015 par lecinephiledusamedi dans Dessins-Animés

Parmi les classiques modernes de Walt Disney, sont souvent cités Le Roi Lion, La Belle et la Bête ou plus récemment La Reine des Neiges. Pocahontas en fait également parti, à l'origine d'un véritable mythe dont font partis John Smith et la chanson phare (présente ci-dessous), L'Air du Vent, interprétée par Vanessa Williams. Ode à la différence, militant discrètement pour l'égalité des peuples et la fraternité, le dessin-animé rassemble une belle panoplie dans sa voxographie (dont les grands Mel Gibson et Christian Bale) et dans ses couleurs. Bien que mis en avant pour le jeune public, les compagnons de la princesse indienne, Meiko le raton-laveur et Flint le colibri, restent clairement parmi les regrets à noter, en raison de gags trop fréquents et en décalage avec le message initial. Ce qui n'enlève en rien, ou presque, au charme de l'oeuvre.

13/20

commentaires

Ant-Man

Publié le 27 Août 2015 par lecinephiledusamedi

A ceux qui prétendent qu'il n'y a pas plus ridicule comme nom pour un film de super-héros que Kick-Ass, détrompez-vous : Ant-Man (ou l'Homme-Fourmi) débarque sur nos écrans en cet été 2015. Mais comme l'habit ne fait pas le moine, il faut avouer qu'il s'agit d'un divertissement de mise qui ravira les grands comme les petits. Concernant la bataille qui se joue sur le terrain de la crédibilité, DC a vaincu Marvel depuis bien longtemps mais, au même titre que Les Gardiens de la Galaxie, il ne jurer de rien car la pilule passe plutôt bien. Le tout est bien dosé pour que les non initiés ne soient perdus, allant d'une introduction simplifiée à la restriction imposée à certains axes. Saupoudré d'un humour comme à son habitude trop présent, la réalisation de Peyton Reed est un nouveau pas en avant dans la mythologie Marvel, toujours plus étoffée.

14/20

commentaires

Alabama Monroe

Publié le 26 Août 2015 par lecinephiledusamedi dans Drame

Alabama Monroe, ou The Brocken Circle Breakdown de son titre original, est un petit drame belge méconnu mais dont la portée musicalo-dramatique révèle bien des points forts. Ses acteurs, pour commencer, témoignent d'un réel travail sur leurs expressions et leur jeu, on pourrait citer Veerle Baetens pour témoigner de cette facilité communicative. Mais, derrière les jolies prestations de cette oeuvre se cachent de minuscules facettes qui font un grand film : la bande-sonore transporte les coeurs et les esprits, pendant que la palette d'émotions (joie, tristesse, compassion, émerveillement, ...) du carquois belge remplit nos têtes de l'envie d'en savoir plus. Un métrage simple, a priori, occulté par le message puissant qu'il délivre sur l'Amour et son emprise sur l'Homme qui le ressent.

15/20

commentaires

Lost River

Publié le 25 Août 2015 par lecinephiledusamedi dans Drame

Avec Lost River, Ryan Gosling entre véritablement chez les Grands : il met en application les derniers conseils reçus sur les tournages de Drive et de Only God Forgives, de Nicolas Winding Refn, et réalise son premier long-métrage. Pourquoi risquer un amalgame avec les deux métrages évoqués précédemment ? Car leurs similitudes sont d'autant plus grandes : entre une mise en scène beaucoup plus importante que les paillettes et une bande-originale emmenant le spectateur sur une autre planète, tout en passant par un jeu d'acteur relevé, la source de cette approche n'a de secret pour personne. Néanmoins, le côté fantastico-mystique du film révèle indéniablement une touche personnelle, magnifiée par la très jolie prestation de ses deux têtes d'affiche : Christina Hendricks et Iain De Caestecker. Attention toutefois, il s'agit d'une production indépendante, et donc clairement à ne pas mettre entre toutes les mains. Quoi qu'il en soit, pour avoir pris un tel risque et finalement débuter de cette manière, il faut dire que c'est du (très) bon boulot...

15/20

commentaires

Carnage

Publié le 24 Août 2015 par lecinephiledusamedi dans Comédie Dramatique

Carnage, de Roman Polanski, est un film bien atypique : suite à un incident impliquant deux enfants, les parents du présumé coupable sont conviés chez ceux de la victime pour en discuter, et ce, sur toute la durée du métrage. Et, comme tout huis-clos qui se respecte, il est important de travailler sur le scénario et les personnages. En effet, avec une durée de seulement 80 minutes, la chose n'est pas aisée mais a finalement tout de la réussite. Les interactions entre Jodie Foster, Kate Winslet, John C. Reilly et Christoph Waltz sont délectables, et l'on assiste rapidement à un inversement des rôles puisque le duel coupable/victime se transforme malgré lui en un duel hommes/femmes. Au même titre que Le Prénom, les choses finissent par déraper, laissant néanmoins le spectateur sur sa faim puisque la fin est brutale et sans concession : elle coupe court et laisse sa place au générique...

13/20

commentaires

Absolutely Anything

Publié le 23 Août 2015 par lecinephiledusamedi dans Comédie

Que feriez-vous s'il vous était donnée la possibilité de réaliser tous vos désirs ? C'est en partant de ce simple postulat que Terry Jones réunit ses compères d'antan, les Monty Python, pour en faire une comédie à l'humour de nature absurde : Absolutely Anything ! Ici, un humain choisi au hasard (incarné par Simon Pegg) se trouve doté d'un tel don, le spectateur suivant avec lui la découverte et les conséquences de ses choix. Et les rouages s'enchaînent plutôt bien : on se dit qu'on aurait plus ou moins fait les mêmes choix (surtout celui d'espionner la plus que splendide voisine, Kate Beckinsale), que la narration et les gags permettent de passer un bon moment et que bien souvent, certaines idées sont plus réfléchies qu'elle n'y paraissent. On regrettera le rôle lourdingue de Rob Riggle, mais on assistera aux derniers éclats de rire d'un acteur parti trop tôt : Robbin Williams...

12/20

commentaires

Y a-t-il un flic pour sauver l'Humanité ?

Publié le 22 Août 2015 par lecinephiledusamedi dans Comédie

Mal de tête, tristesse de masse et mal-être intérieur. Tels que les ressentis en finissant Y a-t-il un flic pour sauver l'Humanité ?, tant les gags sont mauvais, le jeu d'acteur catastrophique et le scénario au ras des pâquerettes... Les choses étaient tout de même prévisibles, au vu des premières secondes déjà fort mauvaises et de la jaquette. Ainsi, c'est sur une narration scientifique que prend place le film, au sein de laquelle un lutin danse dans l'espace sur un nuage, avant de céder sa place à un oeuf sur le plat tournant sur lui-même. Par-delà la médiocrité, Leslie Nielsen et sa compagne frenchy Ophélie Winter parviennent à sauver l'Humanité mais détruisent par la même occasion 90 minutes de notre vie, passée derrière un écran à maudire les scénaristes, visiblement ivres... Bref, un navet qui s'assume malgré lui.

3/20

commentaires

Les Poings contre les Murs

Publié le 21 Août 2015 par lecinephiledusamedi dans Drame

On nous l'avait promis, on nous avait pas menti : sans mauvais jeu de mot, Les Poings contre les Murs est un film coup de poing. Un peu à la manière de Bronson de Nicolas Winding Refn qui narre les péripéties du criminel le plus violent d'Angleterre, ce métrage qui se situe en milieu carcéral ne se limite guère dans ses images et ses propos. Mené par un Jack O'Connell brillant et secondé par les excellents Rupert Friend (Homeland) et Ben Mendelsohn que l'on ne présente plus, ce drame britannique fait fort. En effet, non seulement la mise en scène permet une accroche croissante, mais le couple dialogues crus / ambiance craintive fonctionne à merveille. Aux anglais ce qu'Un Prophète est aux français, cette production quelque peu violente n'a d'égale que son faible pour le grabuge. Touchant sur sa finalité, le film mérite les applaudissements.

16/20

commentaires

Les 4 Fantastiques

Publié le 20 Août 2015 par lecinephiledusamedi dans Fantastique

Avec l'avènement du cinéma dit moderne et ses dérives d'effets spéciaux en veux-tu en voilà, il arrive que certains métrages se plantent totalement. Ce fut notamment le cas des Quatres Fantastiques et de sa suite, respectivement sortis en 2005 et en 2007. Voulant corriger le tir en remettent le storyboard au goût du jour, 20th Century Fox décide de rebooter la franchise avec de jeunes acteurs montants (Kate Mara (House of Cards), Miles Teller (Whiplash), Michael B. Jordan (Chronicle) ou Jamie Bell (Tintin)) et un réal plus moderne. Mais, preuve en est, quand la poisse vous colle, difficile d'en sortir puisque cette version 2015 ne sort que moyennement mieux. Moqué de toute part, le métrage sent rapidement, il est vrai, la sauce too much. Les dialogues frôlent le néant, le méchant n'est pas charismatique pour un sou (en parti pour ses tirades niaises et son mobile ringard) tandis que la fin est emballée en quelques secondes, après un affrontement de deux-trois minutes. Alors certes, c'est joli et plutôt bien fait, il y a quelques bons points, mais pourquoi le cinéma s'entête-t-il toujours avec une jolie forme mais un fond dégueulasse ? Sans doute pour ramasser un max avec le majeur relevé...

10/20

commentaires

Pixels

Publié le 18 Août 2015 par lecinephiledusamedi dans Science-Fiction

Après Battleship, La Grande Aventure Légo et Tomb Raider, Pixels débarque sur nos écrans et met en valeur les premiers jeux vidéo maintenant connus de tous : Pac Man, Donkey Kong, Tetris, … Le tout ponctué de références SF puisque les jeux se manifestent sous la forme d’aliens qui envahissent la Planète Bleue. Et, après seulement quelques secondes de visionnage, il apparaît que le film s’avère très inégal : entre un casting ridicule, des dialogues fort niais et une tonalité prise de tête, les points négatifs sont les plus handicapants. D’un autre côté, les effets sont corrects tandis que l’humour se permet quelques décalages bienvenus. Ainsi, pour pallier aux pitreries d’Adam Sandler et aux bouffonneries de Josh Gad, Chris Colombus (Harry Potter, Maman, j’ai raté l’avion) se charge de la réalisation du mieux qu’il peut, malgré un scénario casse-gueule.

10/20

commentaires
1 2 > >>