Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Cinéphile Du Samedi

Articles avec #peplum catégorie

Exodus : Gods and Kings

Publié le 28 Janvier 2015 par lecinephiledusamedi dans Péplum

Quand on attend un film depuis des mois, et ce, avec beaucoup d'appréhension, suite aux sublimes bandes-annonces qui ont été diffusées, au casting incroyable qui compose le film, à la notoriété de l'homme derrière la caméra et à la puissance de l'oeuvre à laquelle l'on s'attaque, obtenir un tel résultat a de quoi rendre déçu, très déçu. Car Exodus : Gods and Kings, de Ridley Scott, ne puise sa force que dans la propagande qui le précède. Explications. Premièrement, le manque d'originalité de papy Ridley a de quoi choquer, se servant de ses acquis pour pomper bande-sonore et bataille introductive à Gladiator et à Robin des Bois. Remplacer Rome par l'Egypte, un fulgurant Russell Crowe par un Christian Bale limite, et reprenant la dynamique qui veut qu'un homme solitaire s'oppose à tout un peuple ne suffit plus. D'autant que la vision entreprise ici ne colle pas à la Bible et vole au film le peu de crédibilité qu'il lui restait. Où a-t-on vu que Moïse entraînait une armée, que Dieu prenait la forme d'un enfant et que, comble de l'énervement, la Mer disparaissait comme une marée ? Ajouté au manque incontestable de charisme de Joel Edgerton, et à la facilité déconcertante avec laquelle l'on passe d'une scène à une autre, on obtient une oeuvre incomplète, stérile et dépourvue d'âme. Les Dix Commandements, de Cecil B. DeMille, reste la référence, et peut exploser de rire devant un tel résultat...

7/20

commentaires